Polars d'été, France info

Polar d'été. "Surface" d'Olivier Norek

Tout l'été, Gilbert Chevalier revient sur les meilleurs romans noirs, policiers et thrillers de l'année. Aujourd'hui, "Surface" d'Olivier Norek, publié aux éditions Michel Lafon. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'écrivain français Olivier Norek a publié \"Surface\" aux éditions Michel Lafon. 
L'écrivain français Olivier Norek a publié "Surface" aux éditions Michel Lafon.  (TONI ALBIR / EFE)

Surface est le cinquième roman d'Olivier Norek, un ancien lieutenant de police en Seine-Saint-Denis. L'histoire se déroule dans l'Aveyron, à Decazeville. Le personnage principal est une femme flic, parisienne, gravement blessée, défigurée lors d'une intervention, que sa hiérarchie veut mettre au placard.

Mais le cadavre d'un enfant disparu vingt-cinq ans auparavant ressurgit du passé et surtout du fond d'un lac dans lequel a été noyé un vieux village. Et la jeune policière n'a pas d'autre choix que de reprendre du service. Et c'est d'abord ce sujet de la policière défigurée qui a motivé Olivier Norek. Une histoire venue tout droit de son passé de flic. 

"Elle s'appelle Babeth, elle est flic. Ils étaient trois, en face ils étaient plus de trente. Un piège. Elle entendra les os de son crâne se briser à l'intérieur de sa tête sous la puissance des coups de pieds, sous la puissance des coups de barres de fer. Mais après de nombreuses opérations chirurgicales, elle va s'en sortir. Elle a ensuite voulu retourner sur le terrain, et aujourd'hui, elle est flic dans l'un des services les plus prestigieux de la police judiciaire : la Crim."

Le combat d'une femme en milieu rural

Ce personnage central, Noémie Chastain dans le livre, est une formidable figure féminine dont Olivier Norek nous livre le combat avec l'humanité et la tendresse que l'on avait découvertes dans son précédent roman Entre Deux Mondes. Et étonnamment, cette fois avec Surface, Olivier Norek nous propose à sa manière une sorte de polar rural.

"Quand vous êtes à la ville, vous ne connaissez personne donc les enquêtes policières vont être techniques et scientifiques. ADN, empreintes digitales, géolocalisation, réseaux sociaux, écoutes téléphoniques, et puis une fois que nous avons restreint un peu l'enquête, nous nous occupons de l'humain. On est dans un bureau, en face à face pendant l'audition à essayer de faire avouer au suspect qu'il a ou qu'il n'a pas commis ce crime", analyse l'auteur.

A la campagne ou dans les provinces c'est totalement différent, tout le monde se connaît. Les familles, les antagonismes qui les opposent... Et quand on arrête quelqu'un c'est au mieux un voisin, au pire un cousin.

Olivier Norek

à Gilbert Chevalier

"Et ce qui est terrible pour ma Noémie Chastain, c'est que pour enquêter dans ce village, il va falloir qu'elle aille vers l'autre. Ainsi, pour résoudre cette enquête elle va devoir s'accepter et pour s'accepter, il va lui falloir résoudre cette enquête."

Olivier Norek devient une valeur sûre du roman policier en France. Il a d'ailleurs reçu au printemps le prix des Maisons de la Presse pour Surface

L\'écrivain français Olivier Norek a publié \"Surface\" aux éditions Michel Lafon. 
L'écrivain français Olivier Norek a publié "Surface" aux éditions Michel Lafon.  (TONI ALBIR / EFE)