Cet article date de plus de huit ans.

Paris et son fleuve mythique, La Seine

écouter (4min)
Le nouveau tronçon rendu aux piétons, cet été, le long de la Seine, rappelle une autre époque : entre le Moyen-Age et le XVIIIe siècle, quand les Parisiens vivaient au bord du fleuve. Près de 2,5 km de promenade aménagée, rive gauche, de la Tour Eiffel au musée d'Orsay, ceux qui ont pu en profiter ont découvert le calme, la verdure et des jardins suspendus sur l'eau.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

La Seine et ses monuments racontent une histoire et il fut un temps où les ponts étaient couverts de maisons, le coeur de la ville battait à l'unisson avec son fleuve, les Parisiens venaient se promener sur les bords de Seine,  les bateaux débarquaient leurs marchandises au pied du Louvre.

Et puis, il y eu le premier plan d'aménagement général, en 1769 : la construction de quais en hauteur pour éviter les inondations, les maisons construites sur berge furent détruites, tout comme celles aménagées sur les ponts. "On était en quête d'esthétisme" , raconte Ophélie Neiman dans le magazine Géo ...."à partir de ce moment là, la ville a commencé à se couper de La Seine".

A partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle et jusqu'à la fin du XXe siècle, on a surtout dévolu La Seine à la navigation et ensuite à la circulation, en général. Les monuments bâtis en bord de fleuve ont tous le même style, chacun d'eux et 23 ponts sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La Seine conserva longtemps l'une de ses vocations : celle de réunir les Parisiens pour faire la fête, en témoigne par exemple, l'exposition universelle de1889 et la Tour Eiffel construite à l'occasion, devenue l'emblème de la ville.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.