Cet article date de plus de sept ans.

New York, la nuit américaine

écouter (5min)
"New York in black"  c'est d'abord un événement marquant. Fin octobre il y a un peu plus d'un an, l'ouragan Sandy s'invite du côté de Manhattan, surtout vers le Sud, et du coup la fée électricité éteint tous ses feux. Mais une fois de plus, le photographe Christophe Jacrot est là, au bon endroit... au bon moment.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Tel un loup garou pixélisé, il parcourt alors la cité
qui semble recouverte d'un voile de deuil.

Fulton
Street il n'y a plus personne, le ciel est gris les façades noires. Comme par
miracle une fenêtre reste allumée, il y a toute la fragilité de notre monde
dans cette réalité.

Il faut
effectivement parler de ténèbres, avec tout ce que ce mot déroule avec lui
comme peurs... C'est l'inconnu, le sentiment de ne plus rien contrôler. La nature
c'est vraiment elle qui a décidé de conquérir ce territoire.

Plus loin
la pleine lune  éclaire une maison verte. C'est un vrai décor de
cinéma, complètement  irréel.

Dans une
grande avenue, deux policiers ont enfilé la chasuble jaune, derrière
eux les feux des voitures se croisent, le blanc et le rouge.

Un vendeur
de rue semble avoir abandonné son emplacement  On est à Broadway. Une
ambiance de fin du monde.

New York,
comme un certain 11 septembre, semble avoir tout perdu, son âme, sa force, son
charme. On pense forcément au début d'un hiver nucléaire. 

C'est
saisissant sur la 5e avenue, où trouver un refuge ?

Ce
passionné de météo a décidé de photographier les villes forcément fragiles.

Autant dire
qu'il n'a pas fini de nous étonner.

Ses photos
sont à voir Galerie de l'Europe rue de Seine à Paris.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photos, photographes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.