Photos, photographes, France info

Monet intime

Journées du Patrimoine 2012 : à Giverny, un photographe croise le grand peintre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

C'est un
voyage plein d'émotion. Une façon de
remonter le temps et puis, ce qui est encore plus rare, de le suspendre.

Giverny ,
endroit unique au monde, donne chaque année à des dizaines de milliers de
visiteurs un bonheur puissant. Celui du
jardin de Claude Monet , et celui de sa maison, cette propriété où il s'installe
alors qu'il vient de passer la quarantaine. Pas seulement un lieu pour admirer
la nature, mais aussi pour vivre tout simplement. Le maître réunit là sa
famille recomposée. 

Après, il
suffit pour lui, si l'on peut dire, d'ouvrir les fenêtres, de saisir la lumière
et de décider si c'est un bon moment pour la recréer sur la toile. On connaît
la suite : une œuvre considérable qui nous fera à jamais rêver. Avec le
travail du photographe Bernard Plossu , c'est une nouvelle intimité qui nous est
offerte. Monet intime  : c'est d'ailleurs le titre de l'exposition.
Impossible de dire mieux. En couleur,
mais aussi en noir et blanc, on découvre, ou redécouvre ce lieu magique. Sa volonté était
de rester sobre et discret. C'est réussi. Voilà comment nous voyageons de pièce en pièce à travers des lumières
changeantes et toujours riches.

Bernard
Plossu
explique qu'il a délibérément choisi un objectif de 50 mm sur un 24 x 36
classique. Parce que
son ambition était de "traduire Monet , sans l'imiter". Pari gagné. Nous voilà
donc invités dans l'intimité de ce "Clos Normand" pour reprendre
les propres mots de Claude Monet . Les photos ont été prises pendant l'hiver
2010, puis en juin 2011. Résultat : le sentiment, très fort, de sentir à
chaque instant la présence du génie.

Voilà une
raison de plus de faire le voyage de Giverny . L'exposition vous attend au Musée
des Impressionismes
jusqu'au mercredi 31 octobre. Indispensable
aussi le livre publié par les Editions Filigranes, avec une qualité de papier
qui nous fait complètement profiter de la force de ce travail.

(©)