Cet article date de plus de dix ans.

Bouts du monde : carnets de bonheurs

écouter
De quoi rêver... Vous allez avaler des milliers de kilomètres, ou plutôt les savourer, car un principe s'impose dans ce magazine vraiment pas comme les autres... on prend son temps !
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le temps
par exemple, de plonger dans une Méditerranée blanche et grise. Nous sommes à
Cerbere , dernier village des Pyrénées Orientales , sur la route de l'Espagne .

Maria
Moutot
 était allée sur place pour faire des  repérages pour un
film qui finalement ne sera jamais tourné. Restent les images qu'elle a captées. C'est
l'hôtel du Belvédère décrit comme "un paquebot de béton armé échoué entre
la voie ferrée et la mer".

C'est
monumental, un rien angoissant. Ce bâtiment  construit dans les
années 30 ne connaîtra plus jamais la gloire d'antan. Qui irait aujourd'hui
jouer au tennis sur son toit terrasse ? Dommage sans doute.

Encore des
vagues, encore des flots, c'est Astrakha n sur les bords de la Caspienne . Ca
sent nous dit on le gaz et l'essence, on le croit volontiers en découvrant le
reportage de Pascaline Aumond .

Etrange
Kalmoukie enveloppée en permanence dans une brume tenace.

Quelques
pages plus loin, étrange Jean-Jacques Rassineux .  Voilà un extraordinaire
voyageur, un vieux garçon comme on disait autrefois, habitant dans
un village de l'Anjou .

En 1950, premier départ en Italie . Il nous reste de ce voyage un cahier
d'écolier, 68 pages émouvantes et cocasses. Il raconte par exemple
une nuit devant les ruines de Pompéi . Au petit matin il découvre
la couleur violette du Vésuve ... émotion garantie.

Ce nouveau
numéro de  "Bouts du monde " vous emmène également au
Tibet , en Ethiopie ou encore aux Galapagos . la revue choisit
 de  publier le meilleur des centaines de récits qu'elle reçoit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.