Petite histoire de festivals, France info

Le jour où Jeff Beck a joué pour le Bon Dieu

Dans "Petite Histoire de Festivals", Yann Bertrand vous raconte les anecdotes, les moments forts de ces petits et grands événements qui n'auront pas lieu cet été ou en tout cas, pas dans leur forme initiale… Histoire d'un coup de foudre entre une légende, Jeff Beck, et une région.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jeff Beck, lors de son concert aux Nuits de la Guitare, le 21 juillet 2007.
Jeff Beck, lors de son concert aux Nuits de la Guitare, le 21 juillet 2007. (PIERRE MURATI / MAXPPP)

À Patrimonio, il y a l’environnement, sublime, ce théâtre de verdure qui s’illumine au son des guitares depuis la première édition, en 1990, des Nuits de la Guitare, festival qui devrait actuellement avoir lieu. Jeff Beck, lui était déjà venu en 2001. Six ans plus tard, il est encore là, il doit faire ses balances, dans l’après-midi de ce samedi 21 juillet 2007. Problème : un baptême est prévu dans l’église non loin de là.

Un baptême rock'n'roll

Le curé vient demander à Jean-Bernard Gilormini de couper le son pendant deux heures. Impossible, lui répond l'organisateur. "Ah bon, si je comprend bien, y'a que les Nuits de la Guitare qui comptent… Eh bien le moment venu, vous vous expliquerez avec le Bon Dieu !", lance alors le curé.

Balances et baptême vont donc cohabiter. Et à la fin, le ballet des voitures des invités s’éloigne de l’église, l’une d’entre elles s’arrête. "C'était le père du garçon qu'on a baptisé, quelqu'un que je connais bien. Il me dit : 'Jean-Bernard, c'était un régal ! Baptiser mon fils avec la musique de Jeff Beck, on était au paradis nous là-haut.'" Les voies du Seigneur sont impénétrables. Et cette même année, le légendaire guitariste anglais tombe sous le charme de cette fameuse église du 17e siècle, classée monument historique. Il en fait une fixation...

Cette église plaisait tellement à Jeff Beck qu'il voulait l'acheter. Il voulait venir y passer ses vacances avec ses amis. Je lui ai dit qu'on serait ravi de l'accueillir mais qu'il faudrait trouver une autre maison.

Jean-Bernard Gilormini

à franceinfo

Et l’histoire n’est pas finie. "Pendant l'hiver son agent me rappelle et me demande si Jeff Beck pouvait revenir l'année d'après à Patrimonio, il avait vraiment adoré l'endroit. Et il ajoute : 'À propos cette maison qu'il voulait acheter, comment est-ce qu'on peut s'organiser ?'" L'organisateur lui répond alors : "Il y a vraiment un problème là. Je ne sais pas comment ça se passe en Angleterre mais on ne peut pas acheter d'église ni en France, ni en Corse !" 

Et Jeff Beck n’est pas le seul à être tombé amoureux de l’endroit. Un jour, George Benson l’a avoué à Jean-Bernard Gilormini : jamais il n’a vécu plus belle expérience qu’à Patrimonio, joyau corse et patrie de la guitare.

Jeff Beck, lors de son concert aux Nuits de la Guitare, le 21 juillet 2007.
Jeff Beck, lors de son concert aux Nuits de la Guitare, le 21 juillet 2007. (PIERRE MURATI / MAXPPP)