Cet article date de plus de neuf ans.

Xavier Caïtucoli, PDG de Direct Energie : "Les foyers peuvent assumer 5% de hausse de l’électricité par an"

écouter
Direct Energie mise sur sa fusion avec Poweo en juillet prochain pour "entrer dans la cour des grands". L’entreprise est déjà le premier fournisseur alternatif d’électricité et de gaz en France, avec 750.000 clients et 550 millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais avec cette fusion, le futur ensemble pèsera plus d’un million de clients, et espère en compter deux fois plus d’ici 2016.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"Chaque semaine, plus de
5.000 clients souscrivent une de nos offres
", souligne Xavier Caïtucoli, le PDG de l’énergéticien.

Direct Energie plaide pour
un juste prix du gaz et de l’électricité. "Les tarifs réglementés doivent
couvrir les coûts, sinon on court à la catastrophe
." Le PDG du fournisseur
alternatif regrette qu’en France "on se flatte " d’avoir un coût de
l’électricité 30% moins chers que nos voisins. Car cela pousse au gaspillage.

"A
foyers équivalents, en France on consomme 30% de plus qu’en Allemagne"
.

Le prix de l’électricité
devrait augmenter de 5% par an dans les prochaines années, estime Xavier
Caïtucoli. Soit 30 euros de plus par an sur une facture moyenne. "C’est tout à
fait acceptable. Les Foyers peuvent assumer
", estime-t-il. A condition
toutefois que l’on ait  "protegé ceux qui en ont besoin, ce qui n’est pas le cas
aujourd’hui.
"

Près de quatre millions de
ménages sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique.

"Les tarifs sociaux doivent
être revus",
  selon Direct Energie, et la
rénovation des logements de ces foyers doit être engagée car ils vivent souvent
dans de "véritables passoires énergétiques ". Ce qui permettrait de réduire
durablement leur facture de gaz et d’électricité.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.