Cet article date de plus de huit ans.

Eric Babolat : "Nous dépensons 10 % de notre chiffre d'affaire en communication..."

écouter (5min)
Eric Babolat, PDG de l'entreprise éponyme, est le numéro 1 mondial des cordages de tennis. Il fabrique aujourd'hui des raquettes et des chaussures de sport avec 340 salariés, dont les deux tiers sont basés en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Babolat est une entreprise qui est née deux fois. En 1875
tout d'abord. Le jour où Pierre Babolat a abandonné la transformation de boyau
de saucisses pour la corde de raquette de tennis. Et beaucoup plus récemment,
le jour où Babolat à fourni sa première raquette à un jeune espagnol
inconnu : Raphael Nadal.

"Ce n'est pas nous qui sommes venus à Nadal
mais Nadal qui est venu à nous,"
déclare fièrement Eric
Babolat. Toujours est-il que la marque a bénéficié à fond de l'ascension
du champion. Inutile de chercher à savoir quel est le montant financier de
l'accord entre Babolat et le recordman de victoire à Roland Garros. C'est un secret
industriel bien gardé mais, au global, la marque dépense 14 millions chaque
année en sponsoring - avec plus d'une centaine de joueurs du tournoi - et en
communication.

Babolat s'en porte bien. La société affichait 13% de
croissance encore l'an passé. Et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les
vaches bretonnes ! Chaque cordage de raquette nécessite effectivement deux
intestins de ces bovidés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.