Cet article date de plus de sept ans.

#onfaitquoidemain : à Nice, la Maison pour l’accueil des victimes

Unique en France, située à Nice, la Maison pour l’accueil des victimes offre écoute, aide, conseil et accompagnement de proximité aux victimes d’infractions pénales. Sa mission a pris encore plus de relief depuis l'attentat de Nice.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min
Nice, dans les Alpes-Maritimes (06) (FRANCEINFO / STEPHANIE BERLU)

Créé en 2015 sous l'impulsion de l'ancien maire de Nice, Christian Estrosi, la Maison pour l'accueil des victimes (MAV) fait travailler en permanence une quinzaine de personnes en permanence. Juristes ou encore psychologues assurent un accompagnement individualisé. La police municipale apporte son assistance.

La Maison pour l’accueil des victimes est installée en plein centre de Nice, rue Gubernatis, près de la coulée verte. Son bâtiment comprend des salons et un espace pour les enfants. Dans la nuit de l’attentat qui a frappé la ville le 14 juillet, la MAV est devenu le cœur du dispositif d’accueil des victimes et des familles de victimes avec l’installation notamment de la Cellule interministérielle d'aide aux victimes (CIAV).

Accompagnement et prévention

La MAV travaille main dans la main avec les associations d’aide aux victimes désignées par l'État pour les indemnisations. Elle accueille aujourd'hui encore des personnes traumatisées par l'attentat, celles qui ont par exemple perdu un enfant dans la foule avant de le retrouver sain et sauf.

Faire en sorte qu’il y ait le moins de victimes possibles grâce à des ateliers pour les seniors, expliquer comment mieux se protéger au quotidien... Des ateliers sécurité sont mis en place à destination des personnes en situation de handicap. Des stages de citoyenneté sont également proposés pour prévenir la récidive chez les primo-délinquants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.