Cet article date de plus de quatre ans.

On s'y emploie. Plaidoyer pour les "petits chefs"

écouter (5min)

Gros plan sur le monde du travail, avec une personnalité qui l'éclaire. Dans l'entreprise, on travaille en "mode projet" et la hiérarchie s'efface. Et pourtant, un livre de Gilles Vernier et Nicolas Bourgeois vient prendre la défense de ces "petits chefs".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Réunion de service. (PHOTOALTO/ODILON DIMIER / PHOTOALTO / GETTY IMAGES)

Gilles Verrier, est professeur associé à l'ESCP Europe et son livre, Faut-il libérer l'entreprise ? co-écrit avec son associé Nicolas Bourgeois, paru aux éditions Dunod, vient de recevoir le "Stylo d'or" de la part de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines, l'ANDRH.

Un prix qui distingue un ouvrage "incontournable" dans le monde des ressources humaines. "Diriger en l’absence de corps intermédiaires, porte un risque de dérive vers une configuration autocratique, écrit-il notamment. La suppression du plus grand nombre de strates managériales équivaut à oublier leur rôle essentiel de tampon, permettant d’alléger le poids des questions de pouvoir ".

Le manager doit se positionner en ressource à la disposition de ses collaborateurs.

Gilles Verrier

Gilles Verrier et Nicolas Bourgeois prennent également la défense des fonctions support, et notamment des ressources humaines. Ils affirment que ces métiers peuvent "créer de la valeur pour le client final".  

"Ce qui doit être abandonné, précise Gilles Verrier, c’est le management descendant, de type command and control, calqué sur le modèle militaire ou patriarcal à l’ancienne. Il faut passer du manager considérant ses ressources à sa disposition, au manager positionné en ressource à la disposition de ses collaborateurs pour faciliter, accompagner, fluidifier et reconnaître ". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.