On s'y emploie, France info

Comment les entreprises soutiennent leurs salariés aidants

Alors que le gouvernement a annoncé l'indemnisation du congé spécifique pour les salariés qui aident un proche dépendant, certaines entreprises ont déjà pris des mesures.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vers une indemnisation des salariés aidants. 
Vers une indemnisation des salariés aidants.  (GETTY IMAGES)

Edouard de Hennezel a créé le prix Entreprise et salariés aidants, qui vient de rendre public un recueil des meilleures initiatives prises par les entreprises pour faciliter la vie de ce salariés qui ont la charge d'un parent, d'un enfant ou même d'un ami malade ou dépendant.

Franceinfo : cumuler un travail et la charge d'aidant familial, ça tient du casse-tête ?

Edouard de Hennezel : il y a entre huit et onze millions de personnes qui viennent en aide d'une personne handicapée, en perte d'autonomie ou malade et un peu plus de la moitié sont en activité professionnelle donc l'entreprise a un rôle à jouer. Ce que demandent les aidants, c'est avant tout du temps. On ne sait pas si c'est du temps pour accompagner eux-mêmes ou du temps pour prendre du répit. Mais ils demandent de la souplesse dans l'organisation du travail. Certains proposent aussi du soutien financier via des chèques emploi service et puis aussi des plateforme téléphonique de conseil et d'orientation.

Quel type de service ça apporte concrètement ?

De l'écoute psychologique, déjà, pour rompre la solitude de l'aidant, et puis les mettre en contact avec les bons interlocuteurs, les bonnes associations, les bons établissements.

Le télétravail doit être facilité pour les aidants ?

Oui, il faut de la souplesse, de la flexibilité des horaires, le télétravail, le temps partiel. Mais il n'y a pas de solution unique. Vous pouvez être un jeune actif qui aide sa mère atteinte d'un cancer - et ça n'est pas la même chose si vous êtes le seul et unique aidant de votre mère ou si vous avez un père ou des frères et soeurs qui l'aident.

Les managers sont-ils sensibilisés à cette question ?

Prendre en compte la situation des aidants c'est se donner la chance d'améliorer la qualité du management et la productivité de l'entreprise. Une étude anglaise montre que ça réduit l'absentéisme et que ça améliorer la productivité de manière importante. Il y a un intérêt économique et le Medef devrait se pencher sérieusement sur la question, parce que demain c'est un salarié sur quatre qui sera en situation d'aidant du fait du vieillissement de la population et de la chronicisation des pathologies.

Est-ce que les entreprises en ont conscience ?

Cela commence et ça va s'accélerer parce que le gouvernement s'intéresse à la question, avec le congé de proche aidant qui va être rémunéré, mi-octobre il doit y avoir un plan national aidants et donc les entreprises vont regarder le sujet d'un peu plus près.

Vers une indemnisation des salariés aidants. 
Vers une indemnisation des salariés aidants.  (GETTY IMAGES)