On nous l'avait promis, France info

A quoi ressemblera l'armée du futur ?

15 ans après l’an 2000, on fait le point sur ces avancées scientifiques que les films de science-fiction imaginaient comme notre "futur". Notamment les robots chargés de notre sécurité ou de faire la guerre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

►►► Animation originale, créée par Dadamint, assistée de Marion Elbaum

Une machine pour maintenir l’ordre, ou un bataillon de robots qui combattraient l’ennemi. Aujourd’hui l’armée française utilise déjà de nombreux robots, pour remplacer l’homme sur certaines tâches. "Par exemple des petits drones volants qui nous permettent notamment dans la lutte contre les engins explosifis de pouvoir se renseigner, voire de déclencher ces engins explosifs à distance ", explique le Colonel Gilles Haberey, du bureau prospectives de l’Armée de terre.

"Nous avons aussi des petits robots roulants dans les sacs des soldats, que nous pouvons envoyer pour reconnaître un bâtiment, plutôt que d'engager inutilement la vie de soldats ", ajoute-t-il. 

Bientôt des exosquelettes dans l'armée ?

L’armée réfléchit à d’autres projets, notamment l’utilisation d’exosquelettes pour les soldats. La société RB3D fabrique un engin de ce type baptisé "Hercule". "Un exosquelette c'est un assistant qu'on enfile comme un pantalon, donc un robot qui vous permet de décupler vos capacités, des jambes électriques à côté de vos jambes qui prennent la charge à votre place ", explique Serge Gregorowic, PDG de l'entreprise, qui explique lui avoir été influencé par les comics américains.

Et cela pourrait être utile à l'armée puisque les soldats emportent énormément de matériel, qui pénalise leurs mouvements. Pour l'heure ces exosquelettes doivent être testés dans le civil, sur des chantiers. Les Américains eux aussi pensent au poids porté par le soldat et ont imaginé une mule-robot pour l'aider : 

"Notre souhait ultime ce serait d'avoir une armure à la Iron Man, mais pour l'instant il y a encore quelques impossibilités techniques ", indique le Colonel Gilles Haberey, du bureau prospectives de l’Armée de terre, avant d'ajouter que ce qui leur manque aussi beaucoup, c'est bien sûr la téléportation... ►►► Réécoutez notre épisode sur cette question.

En tout cas l’Armée de terre française insiste, loin de la science-fiction où les robots agiraient en autonomie, l’Homme doit rester au centre de toutes les décisions. D'autres armées - Grand-Bretagne, Israël, Norvègese sont lancées dans les armes autonomes, au point que les Nations Unies se sont saisies de la question.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)