On ne pouvait pas le rater, France info

Quand un maire de l'Oise gère sa commune depuis la Nouvelle-Calédonie !

L'édile de Guignecourt a adopté le télétravail pour gérer sa commune. Un télétravail depuis une île de l'hémisphère sud. Et ça ne pouvait échapper à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une plage de Nouvelle-Calédonie.
Une plage de Nouvelle-Calédonie. (MARC LE CHELARD / AFP)

Je vous présente Philippe Desirest, maire de Guignecourt, 387 habitants, code postal 60480, tout près du sublime et fonctionnel aéroport de Beauvais. Depuis quatre mois, Monsieur Desirest s'est mis en télétravail. Le problème, c'est que les habitants, les Guignecourtois, ne l'ont plus jamais revu. Même pas dans les commerces, même pas dans les rues, nulle part en fait. Le maire n'est pas là et pour cause, il est en télétravail mais un télétravail de haut niveau ! Ce n'est pas toi dans ton bureau avec ton chat et ton enfant qui pleure, non. Le maire de Guignecourt est en Nouvelle-Calédonie.

17 000 km de Guignecourt

Le maire est parti pour les fêtes rejoindre son épouse mutée là-bas, et il n'est plus revenu. Il gère sa commune à 17 000 km de distance. Comment a-il annoncé ça à ses habitants ? Tout simplement dans une lettre pour les voeux de nouvelle année.
J'imagine le texte : "Je serai là pour vous, même si je suis sur la plage pendant que vous vous caillez, bisous, bonne année"... Évidemment, c'est légal, il a le droit de le faire et il continue de toucher ses indemnités. En gros, carton plein. C'est la meilleure idée du siècle. Il faut juste se lever tôt avec les neuf heures de décalage horaire pour ne pas louper les réunions Zoom.

Les habitants, eux, ne le prennent pas tous très bien. Dans un reportage de TF1 on peut en entendre certains dire "il fait ce qu'il veut", mais il y a quand même un collectif anonyme qui s'est monté pour dénoncer cette situation. Après, moi je dis que c'est une très bonne idée la Nouvelle-Calédonie, c'est vrai qu'entre midi et deux sur sa pause dèj' il peut faire du kite surf ou du snorkelling. Mais rien à envier avec ce que l'on peut faire sur sa pause dèj' dans l'Oise. Vraiment rien.

Le maire dit vouloir revenir en juin, c'est normal. C'est la saison fraîche là- bas à ce moment-là. Comparés aux 27°C degrés depuis le mois de janvier, les températures ne dépasseront plus trop les 23°C, donc vaut mieux rentrer...

Une plage de Nouvelle-Calédonie.
Une plage de Nouvelle-Calédonie. (MARC LE CHELARD / AFP)