On ne pouvait pas le rater, France info

On pourra peut-être bientôt hiberner

Voila une bonne nouvelle pour les gens épuisés après des mois difficiles. En cette fin d'année ''scolaire", on est tous un peu au bout du rouleau. Heureusement j’ai peut-être une solution : l'hibernation !

Une marmotte des Alpes dans la région du col du Galibier, mai 2020.
Une marmotte des Alpes dans la région du col du Galibier, mai 2020. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

La voila la solution : l’hibernation ! Puisque selon deux études publiées dans une prestigieuse revue scientifique, comme on dit, il existerait un bouton "OFF" dans notre cerveau. Et en appuyant sur ce bouton on pourrait bientôt hiberner. Un peu comme ça : "jour/nuit", "jour/nuit".

Des cellules qui peuvent déclencher un état d'hibernation

Plus sérieusement, des chercheurs japonais et américains ont trouvé ce bouton pour la première fois chez des souris et des rats. En fait ce sont des cellules qui, si elles sont activées, peuvent déclencher une chute de la température du corps et une baisse du métabolisme et de la sensibilité, en gros, l'hibernation. Comment on active ces cellules ? Soit par médicaments, soit avec de la lumière. Résultat, chez les souris de laboratoire comme les rats après 48h d’hibernation artificielle, pas d'effet secondaire ni de dégâts sur les tissus ou les organes. Pour l'instant c’est un début, mais si ces cellules sont présentes chez d’autres mammifères...

Pourquoi pas, nous disent les scientifiques. Il pourrait se passer exactement la même chose si on trouve ce bouton chez nous. Vous imaginez ? Une actu vous énerve, hop hibernation, vous avez trop froid ou trop mangé pendant le week end, hop hibernation. En tout cas moi je peux vous dire qu’en plein mois de janvier juste après les fêtes, je prends !

Une marmotte des Alpes dans la région du col du Galibier, mai 2020.
Une marmotte des Alpes dans la région du col du Galibier, mai 2020. (VINCENT ISORE / MAXPPP)