On ne pouvait pas le rater, France info

On ne pouvait pas le rater. Carlos Ghosn en mode exposé de 3e B

Olivia Leray a regardé et surtout écouté la conférence de presse du patron déchu de Renault et de Nissan, Carlos Ghosn mercredi à Beyrouth.

Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault et Nissan, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020.
Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault et Nissan, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. (AFP)

On revient ce matin sur la conférence de presse de Carlos Ghosn. Vous avez peut-être raté ça mercredi 8 janvier. Mais la chance qu'on a, c'est que comme un bon film, on peut se le repasser : 15 heures hier à Beyrouth, 14 heures à Paris. C'était le moment à ne pas rater pour les chaînes d'infos. D'abord j'ai évidemment mis franceinfo.

Sublime, tout se passe bien niveau traduction et sur BFM alors comment ça se passe ?

Carlos Ghosn est polyglotte

Il parle notamment arabe et là, d'entrée de jeu, c'est le drame, le traducteur a disparu, pas de traduction en français. Quelques minutes plus tard, même chose en anglais, on a aussi perdu le traducteur. Ce qui nous a permis d'entendre l'accent de Carlos Ghosn et donc de relativiser sur le nôtre. Bon, ensuite, nous, tout ce qu'on voulait savoir, c'est : est-ce que oui ou non Carlos Ghosn a voyagé dans une grosse boîte ? Comment il a fui ? On voulait des détails... et bien on n'a rien eu.

Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault et Nissan, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020.
Carlos Ghosn, le patron déchu de Renault et Nissan, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. (AFP)