On ne pouvait pas le rater, France info

La Fête de la musique et de l'abstention

Les accords de fusion entre listes pour les élections départementales et régionales commencent à exister. Tout cela avec un fond de musique provenant des scènes pour la soirée du lundi 21 juin. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un groupe se produit pour la Fête de la musique à Paris, le 21 juin 2021.
Un groupe se produit pour la Fête de la musique à Paris, le 21 juin 2021. (AFP)

Et oui, puisque ce sont les deux actus de ces dernières 24 heures, je me suis dit, idée de génie, si de deux actus je n'en faisais qu'une ? Voici donc la Fête de la musique des régionales 2021. D'abord en Ile-de-France, grosse ambiance lundi 21 pour Clémentine Autain (11,07%) , Audrey Pulvar (12,95%) et Julien Bayou (13,12%), alias les "2 Be 3" franciliens qui se sont désormais jurés "de toujours tout partager". Réunis donc pour le second tour et amis comme au premier jour. 

On laisse l'Ile-de-France pour prendre le pouls (expression à la mode) de la Fête de la musique de notre ami Jean-Laurent Félizia, tête de liste écologiste en Paca. Alors lui, c'est le mec qui était chaud, il voulait terminer à 5h du mat avec ses 16,89 % et puis finalement il a laissé Renaud Muselier à droite et Thierry Mariani du RN avec les bouteilles. Et à contrecoeur, il a dit : "Je m'en vais"

Ce qui n'est pas le cas des Marcheurs qui évidemment restent coûte que coûte et voteront pour eux-mêmes partout où ils ont eu la chance de pouvoir se maintenir. Je vous passe la Fête de la musique de Marine Le Pen qui a écouté Laura Pausini, La Solitudine, toute la soirée, juste après avoir engueulé ses électeurs.

Et puis, enfin, la Fête de la musique des abstentionnistes, le fameux 87% des 18-24 ans qui ne sont pas allés voter, le fameux 87% qui ne respecte pas ses devoirs de citoyen alors qu'en fait :

Et pour que je mette du Calogero, c'est que ce n'est grave, alors qu'en fait, ils sont exactement là où vous les avez paumés, les jeunes, à force de vous regarder dans le miroir 52 fois par jour, regarder si vous êtes bien coiffés, bon dans les sondages, ou si votre punchline sur BFM a bien marché. Là où vous les avez paumés quand vous les avez laissés aller chercher à bouffer au Secours Pop parce qu'ils n'arrivent pas à se payer une chambre dégueu au Crous. Là où vous les avez laissés quand en 2021, ils se demandent encore si après cinq ans d'études, ils auront du boulot, si après un drame familial ils pourront se reconstruire sans payer 150 euros par séance chez le psy et si ils ont envie de faire des enfants avec vos promesses écologiques de nullos. Parce qu'il ne suffit pas de parler jeune, d'aller sur Twitch ou de dire "Marseille bébé" sur TikTok pour que la partition prenne et que la musique soit mélodieuse.

Un groupe se produit pour la Fête de la musique à Paris, le 21 juin 2021.
Un groupe se produit pour la Fête de la musique à Paris, le 21 juin 2021. (AFP)