Grand départ du Tour de France : en Bretagne, il fait un temps à faire du vélo

écouter (3min)

Le Tour de France 2021 s'élance prend son grand départ depuis Brest, samedi 26 juin. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray, qui revient sur les liens entre la Bretagne, le vélo et... la météo.

Article rédigé par
Olivia Leray - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La présentation de l'équipe Groupama-FDJ à Brest, le 24 juin, avant le Grand départ du Tour de France 2021. (NICOLAS CREACH / MAXPPP)

Le public est à nouveau autorisé sur le grand départ du tour, un public breton amoureux du vélo, on le sait, la Bretagne a le Tour de France dans le sang depuis des années. Quatre des anciens vainqueurs du tour sont Bretons, Avec entre autre Louison Bobet et Bernard Hinault. J’ai donc voulu savoir ce qui nous attendait samedi 26 juin, pour le départ à Brest. Et la réponse va vous étonner : "Regardez ce temps, me dit un Brestois en levant la tête au ciel, comme s'il faisait 30 degrés, c'est un temps à faire du vélo !"

Voilà, ne dites plus : "Il caille" ou "Il fait gris et moche" mais "Il fait un temps pour faire du vélo". Et demain pour le départ, il fera moche, ou plutôt un temps pour faire du vélo Vous avez compris, le Breton est un tout tout petit peu de mauvaise foi. "On ne veut pas qu'il fasse tout le temps beau pour ne pas être envahis" se justifie une dame quelques mètres plus loin. Juste un tout petit peu de mauvaise foi, je vous dis.

Mais en même temps, le Breton a de la mémoire et des arguments. Un jeune homme n'hésite pas à rappeler que la première étape du Tour de France à Nice en septembre s'était faite sous une pluie battante. Il poursuit  : "On n'a rien a envier à la Côte d"Azur." Non le Breton n'est pas chauvin. Pas du tout. Quand on lui demande quel est son coureur préféré, il répond : "les Bretons". Mais bon, c’est aussi pour ça qu’on les adore les Bretons et que le Tour leur rend bien. La course est venue trente fois ici à Brest, et ils sont loin, loin d’être lassés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.