Nouveau monde, France info

Une norme pour les claviers d'ordinateurs français ?

Nos claviers nous empêchent d’écrire en bon français ! Le ministère de la Culture voudrait imposer un nouveau clavier 100% compatible avec la "langue française".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(clavier français © Maxppp)

Que reproche-t-on au clavier actuel ?

Selon un rapport de la Délégation générale à la langue française, il serait "presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France ". En effet, le clavier AZERTY, utilisé en France, fait fi d’un grand nombre de subtilités propres à notre langue :

-       Pas de e dans l’a (æ) ni de e dans l’o (œ)

-       Pas de majuscules avec accents (É) ni de C-cédille majuscule (Ç)

-       Pas de guillemets  "français" en forme de chevrons (« »)

-       Pas de caractères spéciaux comme "supérieur ou égal " (≥)

-       Certains symboles (@, €…) à des endroits différents sur PC et Mac

-       Enfin, ne parlons même pas des langues régionales…

Que souhaite le ministère de la Culture ?

Le rapport prône la définition d’une norme nationale pour les claviers. Il s’agirait de changer l’ordre des touches, de rationnaliser et d’uniformiser les différents types de claviers. La France serait l’un des rares pays à ne pas avoir de norme. Un projet sera présenté avant l’été par l’AFNOR. Cette norme ne serait pas contraignante.

Peut-on vraiment faire mieux ?

Même si les carences des claviers sont compensées par les logiciels qui proposent d’autres moyens d’insertion des caractères manquants, il est certainement possible d’avoir de meilleurs claviers en France. Il y a déjà eu des tentatives de claviers alternatifs mieux adaptés à notre langue (ex : le BEPO). Cependant, les habitudes ont la vie dure dans ce domaine. Même si l’AZERTY n’est pas idéal c’est devenu un standard et personne n’a pas envie d’apprendre à utiliser un nouveau clavier.

Au fait, d’où vient l’AZERTY ?

La disposition AZERTY est une adaptation du clavier anglo-saxon QWERTY qui date de l’époque des machines à écrire. L'ordre des lettres avait été défini ainsi en fonction de leur proximité dans les mots les plus utilisés afin que les marteaux des machines ne se coincent pas trop souvent lorsque l’on tapait vite…

 

(clavier français © Maxppp)