Nouveau monde, France info

Une montre connectée, pour quoi faire ?

C'est le nouveau joujou high-tech à la mode... A quoi servent les montres connectées ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

SmartWatch
(Sony), Galaxy Gear (Samsung) ou hypothétique iWatch signée Apple... Il va
falloir se décider : doit-on ou non porter une montre connectée ?

Une remarque tout d'abord : ces joujoux high-tech n'ont
de montre que le nom. Même s'ils donnent l'heure, ce sont plutôt des petits
ordinateurs qui se portent au poignet et qui fonctionnent en prolongement du
smartphone.

Utile ou pas ?

Les avis sont partagés : il y a ceux qui trouvent que cela
ne sert à rien et qu'une montre est d'abord un bijou avant d'être un gadget bourré
de fonctionnalités et il y a ceux qui trouvent que ce n'est pas idiot d'avoir
tout le temps sous les yeux un résumé de son téléphone mobile.

La montre connectée est un peu la suite logique de notre vie
hyper-connectée. Cela ne permet pas de faire de plus de choses qu'avant mais
cela permet de le faire plus facilement.

Prolongement du smartphone 

Par exemple : vous recevez un coup de fil ? Un simple
coup d'œil sur la montre permet de savoir qui vous appelle. Idem pour les SMS,
les courriels ou les bulletins météo. On peut, par exemple, enregistrer un memo
vocal qui sera automatiquement transcrit en langage écrit dans le téléphone.
Ceux qui perdent tout le temps leur smartphone apprécieront de pouvoir le faire
sonner depuis la montre. Enfin, c'est surtout pour les applications de sports
que l'appareil se révèle vraiment utile. Idem pour l'appareil photo/vidéo intégré
qui fera le bonheur des skieurs, coureurs et autres pédaleurs.

De mieux en mieux

Le concept de montre " intelligente " n'est pas vraiment
nouveau. Ce qui est nouveau, c'est que cela fonctionne mieux qu'avant et que
certains handicaps commencent à être levés. Par exemple, la montre de Samsung
ne se recharge que tous les 3 ou 4 jours. C'est déjà mieux que les premiers
prototypes qui avaient besoin d'être branchés tous les soirs.

Autre petit nouveauté : plus besoin d'appuyer sur un
bouton pour lire l'heure. Aujourd'hui, grâce à l'accéléromètre intégré, il
suffit de lever le bras pour que la montre s'allume et sorte du mode veille qui
sert à économiser la batterie.

Un concept perfectible

Toutefois, les montres connectées souffrent d'une
contradiction intrinsèque : on attend qu'elles offrent un maximum de
fonctionnalités et en même temps il faut qu'elles restent simples car l'écran
est tout petit.

Il faut aussi régler le problème du design : beaucoup
de ces produits ont encore un look très " geek ". Il faudrait
peut-être que les fabriquants traditionnels de montres s'emparent du concept.

Autre inconvénient : les montres sont attachées à
chaque famille de smartphones. Celle de Sony ne marche qu'avec les téléphones
Android, celle de Samsung ne fonctionne qu'avec certains smartphones de la
marque, on trouve peu de modèles compatibles avec l'iPhone d'Apple.

Enfin, le prix : 200 à 300 euros, cela semble encore un
peu cher pour ce genre de joujou. 

(©)