Nouveau monde, France info

Sortie en demi-teinte pour la tablette Surface Pro de Microsoft

La nouvelle tablette de Microsoft est déjà en rupture de stock mais la presse américaine n'est pas emballée. Le géant américain réussira-t-il à s'imposer dans les entreprises comme il l'espère avec ce nouvel outil ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Microsoft vient de lancer aux Etats-Unis sa nouvelle
tablette Surface. C'est seulement le deuxième produit du genre signé par le
géant américain. Après la première version, Surface RT, sortie en octobre
dernier, voici la version pro de ce joujou équipé du dernier Windows. La
différence, c'est que la première tablette était en quelque sorte une version
allégée dotée d'une édition spécifique de Windows non compatible avec les anciens
logiciels contrairement à ce qui a toujours la règle chez Microsoft.

Mémoire et batterie décevantes

Voici donc
la nouvelle tablette, baptisée Surface Pro, est dotée, elle, du " vrai "
Windows. Malheureusement, selon la presse américaine, qui seule pour l'instant
a pu la tester, elle ne semble pas très excitante. En réalité, Surface pro est
plus un ordinateur portable déguisé en tablette qu'une vraie tablette en
rupture avec l'existant. La machine pèse moins d'un kilo et se veut plutôt fine
(13,5 millimètres d'épaisseur). Elle dispose de 128 Go maximum de stockage mais
en réalité Windows Pro étant très gourmand il ne reste qu'environ 80 Go exploitables
(c'est mieux qu'un iPad standard à 64 Go mais Apple vient cependant de lancer
un nouvel iPad à 128 Go). Enfin, la Surface pro aurait seulement 5 heures d'autonomie
en usage intensif. Tout cela pour un prix entre 900 et 1000 dollars environ
suivant la taille mémoire. Bref, le pari ne semble pas gagné pour Microsoft qui
compte pourtant sur cette tablette pour séduire les professionnels.

Un produit pourtant attendu

Après avoir
frappé les esprits avec Surface RT qui n'était somme toute qu'un galop d'essai,
Surface Pro est censée répondre aux attentes des entreprises attachées à l'environnement
Microsoft et qui ne trouvent pas leur bonheur parmi les produits existants. Selon
un sondage Forrester, 32% des professionnels concernés par ce type d'outil, soit
200 millions de travailleurs dans le monde, souhaitent une tablette Windows 8. La
nouvelle Surface Pro était d'ailleurs en rupture de stock quelques heures après
sa sortie aux Etats-Unis samedi.

Cette tablette "entre deux eaux" illustre bien toute la problématique schizophrénique de Microsoft aujourd'hui,
à savoir : comment passer à l'ère des tablettes sans quitter tout à fait le
monde des PC ?

(©)