Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Un présentateur de JT virtuel : réalité ou utopie ?

Xinhua News propose depuis quelques jours des flashs d’information présentés par des présentateurs virtuels. Est-ce le début de la virtualisation de l'information ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le présentateur virtuel de l\'agence Chine nouvelle..
Le présentateur virtuel de l'agence Chine nouvelle.. (CAPTURE D'ÉCRAN XINHUA)

Des avatars présentent désormais les informations sur une chaîne chinoise, Xinhua News. Des images virtuelles qui sont animées, entre autre, par l'intelligence virtuelle.

Ils sont deux. L’un parle chinois, l’autre anglais. Bien propres sur eux en costume-cravate-lunettes. Ils semblent plus vrais que nature mais pourtant ce sont des avatars en images de synthèse. Ils présentent les informations sur les applications et sur la page YouTube de Xinhua News. Celle-ci annonce fièrement que ces nouvelles recrues peuvent travailler 24/24.

Un peu d’IA… mais pas trop

Les concepteurs de ce produit vidéo insolite parlent d’intelligence artificielle. Cependant, l’IA est utilisée uniquement pour la synthèse vocale et les expressions faciales. Les lèvres et les mimiques sont synchronisées avec la voix. En revanche, le contenu a été préparé par des journalistes en chair et en os que le personnage virtuel se contente de lire. L’intelligence artificielle n’a rien à voir là-dedans.

New China TV

Pas une première

Le concept de présentateur télé virtuel n’est pas nouveau. Il y a déjà eu plusieurs prototypes. On se souvient, par exemple, d’Ananova qui avait vu le jour en 2000 mais qui a pris sa retraite en 2004, peu de temps après avoir été rachetée par Orange. Au Japon, Erica est une androïde, lancée en début d’année, créée par le spécialiste des robots Hiroshi Ishiguro. Elle devait présenter le journal sur une chaîne de télé japonais mais, aux dernières nouvelles, elle officierait surtout comme réceptionniste ou hôtesse d’accueil dans les centres commerciaux.

Manque d'émotion

Comme des dizaines d’autres métiers, le journalisme est appelé à se transformer avec la robotique et l’intelligence artificielle. Cependant, il faut préciser de quoi on parle. En ce qui concerne la préparation des bulletins d’information, il existe déjà des logiciels capables de rédiger des articles sur des sujets simples (finances, résultats sportifs, prévisions météo). Pour faire du reportage ou présenter des sujets complexes, en revanche, ce n’est pas encore gagné. Ensuite, pour la présentation à l’antenne, le problème que l’on constate est le manque d’émotion et d’empathie flagrant de ces avatars. Si l’image est satisfaisante, en revanche, les voix sont encore très robotiques. Même si le public souhaite de la neutralité dans l’information, l’humain réclame un minimum de chaleur humaine.

Le présentateur virtuel de l\'agence Chine nouvelle..
Le présentateur virtuel de l'agence Chine nouvelle.. (CAPTURE D'ÉCRAN XINHUA)