Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Télévision, ville connectée, transports… Des expérimentations 5G dévoilées

À quoi servira réellement la 5G qui devrait être une réalité en 2020 ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La 5G existe à Monaco depuis plusieurs mois. Un monégasque vérifie avac son smartphone.
La 5G existe à Monaco depuis plusieurs mois. Un monégasque vérifie avac son smartphone. (VALERY HACHE / AFP)

Un stade connecté dans lequel les spectateurs pourront obtenir des informations en réalité augmentée sur leurs smartphones pendant une course de vélo ou un match de foot, ou encore une ville connectée en 5G pour mieux gérer les déplacements et l’énergie. L’Arcep, le gendarme des télécoms, dévoile lundi 7 octobre une liste d’expérimentations 5G qui seront menées dans les prochains mois. Il s’agit d’expérimentations principalement menées par des industriels, pas seulement des opérateurs télécoms, sur la bande de fréquence des 26 Gigahertz, une plage pleine de promesses, notamment de très gros débits, mais présentant aussi un certain nombre de contraintes techniques, comme une mauvaise propagation des ondes.

La 5G, c’est quoi ?

Petit rappel. La 5G, c’est la communication mobile de 5e génération. La promesse : 10 fois plus de débit et 10 fois moins de latence. La 5G s’adresse à nos smartphones mais surtout aux entreprises, pour les machines et les objets connectés, dans l’industrie, les transports ou les médias. Par exemple, France Télévisions souhaite tester des caméras mobiles en 5G pour diffuser des spectacles sportifs en 8K lors des Jeux olympiques. La 5G est également pleine de promesses pour la robotique, la médecine à distance, les transports autonomes ou encore la protection de l’environnement.

Où en est le déploiement ?

On compte déjà 37 réseaux commerciaux 5G dans le monde, selon l’équipementier Ericsson. Ainsi, la 5G est déjà une réalité à Monaco depuis l’été dernier. Pour la France, les fréquences doivent être attribuées aux opérateurs dans quelques semaines, selon un processus de vente aux enchères, mais c’est en train de prendre du retard. On connaîtra les modalités d’attribution à la mi-octobre.

En Allemagne, c’est fait, et les opérateurs ont déboursé six milliards d’euros. En France, le gouvernement avait d’abord laissé entendre que les prix seraient raisonnables mais la tentation est grande de profiter de cette manne d’argent privé pour renflouer les caisses publiques. Il va aussi falloir faire face à des mouvements militants "anti-5G", qui évoquent des risques pour la santé et l’environnement. Le déploiement de la 5G se fera sous le contrôle de l’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) et de l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

La 5G existe à Monaco depuis plusieurs mois. Un monégasque vérifie avac son smartphone.
La 5G existe à Monaco depuis plusieurs mois. Un monégasque vérifie avac son smartphone. (VALERY HACHE / AFP)