Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Notre verdict après une semaine avec l’iPhone X

Difficile de ne pas se joindre au concert de louanges concernant l'iPhone X, malgré quelques points faibles. Nous l'avons testé dès sa sortie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

L\'iPhone X.
L'iPhone X. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Nous avons testé l’iPhone X sorti il y a huit jours. Malgré quelques points faibles, difficile de ne pas se joindre au concert de louanges. L’iPhone X est présenté par Apple comme le "futur du smartphone". Il faut bien avouer que ce smartphone pas comme les autres fait "avancer le bouchon" en matière de technologie mobile. Notamment, en termes d’ergonomie et de confort d’utilisation. C’est le premier smartphone sans aucun bouton. Sur l’iPhone X, on ne clique plus mais on fait glisser ses doigts sur l’écran (qui occupe élégamment presque toute la face avant). La disparition du bouton "Home" oblige à adopter une nouvelle gestuelle, qui s’apprend en quelques minutes et qui se révèle à la fois simple, pratique et très élégante. Il faut cependant rendre à César ce qui lui appartient et rappeler qu’un certain BlackBerry est à l’origine de cette gestuelle 100 % tactile.

Grande fluidité

Le système biométrique de reconnaissance du visage à l’aide d’une caméra 3D infrarouge pour déverrouiller l’appareil ajoute aussi à la fluidité. Alors que nous étions sceptiques au début, il faut bien avouer que cela fonctionne très bien, y compris dans le noir. Seule contrainte : le smartphone ne doit pas se trouver trop loin du visage et, contrairement à ce que promettait Apple, le smartphone a du mal à se déverrouiller lorsqu’il est posé sur une table loin du visage. La reconnaissance du visage en 3D (à ne pas confondre avec la reconnaissance 2D moins fiable) est en principe plus sûre en termes de sécurité que le capteur d’empreinte digitale (même si des tests montrent que le système peut se faire abuser par des jumeaux). Pour l’utilisateur, ce mode de déverrouillage est surtout tellement transparent qu’on a tendance à l’oublier. On ne s’occupe plus de savoir si l’iPhone est verrouillé ou déverrouillé car le passage d’un état à l’autre est presque transparent. Bref, pour la première fois sur un appareil numérique, la biométrie apporte une véritable fluidité d’utilisation très confortable.

Quelques défauts quand même

D’abord, l’écran (qui a été allongé verticalement) est assez étroit. C’est pratique pour la prise en main mais moins confortable pour la lecture. Côté autonomie, bien qu’Apple parle de deux heures de batterie supplémentaires, on se retrouve toujours avec un smartphone qu’il faut recharger dès la fin de la journée. Enfin, le principal défaut de l’iPhone X est sans doute sa fragilité. Entièrement en verre à l’avant comme à l’arrière, l’appareil est très beau mais très vulnérable. Des sites spécialisés ont réalisé des crash-tests qui se révèlent dramatiques. L’iPhone X se brise très facilement. Le petit module appareil-photo à l’avant, qui intègre le dispositif de reconnaissance biométrique, serait notamment assez fragile. Cette fragilité extrême est quand même un vrai problème pour un appareil qui coûte plus de 1 200 euros (600 euros pour réparer l’écran). Il est impératif de protéger l’appareil avec une coque, qui masque malheureusement l’élégant design, et surtout d’en prendre soin comme de la prunelle de ses yeux.

L\'iPhone X.
L'iPhone X. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)