Nouveau monde, France info

Nouveau monde. L’intelligence artificielle au service de l’entreprise

Mardi s'ouvre à Paris le salon Microsoft Experiences17. Il y est question d’intelligence artificielle, qui fait son entrée en force dans les entreprises. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Edition de Micorsoft Experiences au palais des Congrès.
Edition de Micorsoft Experiences au palais des Congrès. (DR)

L’intelligence artificielle fait son entrée en force dans les entreprises. Plusieurs solutions sont exposées, mardi 3 octobre et demain, au salon Microsoft Experiences17. 

Les géants de l’informatique comme Microsoft, IBM ou Google sont engagés dans une vaste offensive pour fournir de l’intelligence artificielle aux entreprises. Aujourd’hui et demain, c’est Microsoft qui organise une manifestation intitulée  Experiences 17 au Palais des Congrès de Paris. Deux jours pour prêcher la bonne parole et présenter toutes sortes de solutions à base, notamment, d'intelligence artificielle.

En quoi l’intelligence artificielle peut-elle être utile en entreprise ?

Les algorithmes d’intelligence artificielle sont partout. C’est de l’intelligence artificielle qui vous propose des films à regarder sur Netflix ou qui optimise vos déplacements avec Uber ou Google Maps. C’est aussi l’intelligence artificielle qui, demain, devrait nous permettre de commander un billet de train ou un billet d’avion en conversant en langage naturel, par exemple, avec un assistant à commande vocale (en test à la SNCF, notamment). De nombreuses initiatives se développent également pour des applications internes. Par exemple, la banque Natixis utilise des assistants intelligents qui analysent les monceaux d’e-mails reçus quotidiennement par les collaborateurs, les trient fonction des sujets et peuvent même répondre automatiquement lorsqu’il manque des informations, comme des numéros de contrats. Autre exemple, la société Experis présente au salon Experiences17 une "e-recruteuse" pour accélérer les entretiens d’embauche. Il s’agit d’une solution, à base d’une caméra Kinect et d’un micro, qui analyse les gestes, les attitudes et le ton de la voix d’un candidat des afin d’évaluer ses aptitudes. Cela peut aussi servir à s’entrainer pour un entretien d’embauche.

Faut-il craindre l’IA au travail ?

Comme on a déjà eu l’occasion de le dire dans cette chronique, il ne faut pas voir l’intelligence artificielle comme un monstre froid qui s’apprêterait à prendre le pouvoir mais simplement comme un ensemble de techniques qui permettent aujourd’hui d’aller plus loin dans le traitement des données. Le but est d’aider les professionnels à gagner en productivité et aussi en confort de travail. Cela ne met pas à l'abri d'inévitables dérives possibles mais, comme toute technologie, cela commence par de bonnes intentions. Par exemple, la start up Break the Cube propose une solution qui récupère des données vous concernant sur les réseaux sociaux – avec votre accord – et vous propose de rencontrer des personnes au sein de votre entreprise qui partagent les même goûts que vous. De l’intelligence artificielle au service du bien-être au travail, en quelque sorte.      

Edition de Micorsoft Experiences au palais des Congrès.
Edition de Micorsoft Experiences au palais des Congrès. (DR)