Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Les réseaux sociaux veulent renforcer la monétisation

Twitter et Youtube, notamment, veulent augmenter leur chiffre d’affaires en permettant aux diffuseurs de contenus de se faire payer directement par leurs fans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Différents réseaux sociaux sur un écran de smartphone. Photo d\'illustration.
Différents réseaux sociaux sur un écran de smartphone. Photo d'illustration. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Si vous avez des choses intéressantes à dire et que vous voulez vous faire payer pour ça, vous allez pouvoir le faire sur Twitter, grâce à une nouvelle fonction baptisée "super follow". Ce système va permettre à vos followers qui le souhaitent de devenir des "super followers", c'est-à-dire de payer un abonnement pour, par exemple, accéder à des contenus exclusifs, comme des newsletters, des produits dérivés ou des groupes privés de discussion.

Avec cette nouvelle fonction, Twitter veut rendre sa plateforme plus attractive pour les éditeurs de contenus. Il s’agit aussi d’augmenter la rentabilité de l’entreprise, en prélevant un pourcentage. Objectif : doubler le chiffre d'affaires annuel d'ici 2023. Parallèlement, Twitter a annoncé, jeudi 25 février, d’autres nouveautés, comme des comptes "entreprises", une fonction baptisée Communautés, qui ressemble aux groupes de Facebook et aussi des groupes audio pour discuter oralement, comme sur le réseau social Clubhouse.

Une tendance au payant qui se généralise

Clubhouse, précisément, prévoit depuis le début la possibilité d’organiser des conférences rémunérées. C’est également le cas sur la plateforme vidéo Twitch, où les utilisateurs peuvent payer pour récompenser un diffuseur qu’ils apprécient. Idem sur Onlyfan, où quelques stars américaines peuvent gagner jusqu’à plusieurs millions de dollars par mois. De son côté, YouTube est en train de tester une fonction permettant de rémunérer des YouTubeurs avec des "applaudissements". On achètera des applaudissements pour ensuite les offrir à qui l’on veut pour les encourager. D’autres systèmes sont également à l’étude, comme la possibilité d’acheter directement des produits présentés par des influenceurs dans des vidéos sur YouTube, une sorte de télé-achat 2.0.

Différents réseaux sociaux sur un écran de smartphone. Photo d\'illustration.
Différents réseaux sociaux sur un écran de smartphone. Photo d'illustration. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)