Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Le CNRS invente une monnaie quantique infalsifiable

L’informatique quantique peut éviter la contrefaçon des cartes bancaires. Des chercheurs du CNRS et de Télécom Paris Tech ont mis au point son concept. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des cartes bancaires rangées dans un porte-cartes.
Des cartes bancaires rangées dans un porte-cartes. (MAXPPP)

Des chercheurs du CNRS et de Télécom Paris Tech ont mis au point un concept de carte bancaire infalsifiable grâce à l’informatique quantique. Même si la carte bancaire est un moyen de paiement très sécurisé, la contrefaçon (cartes dupliquées ou numéros générés automatiquement disponibles sur internet…) fait chaque année des ravages. Le système mis au point par six chercheurs du CNRS et de l’école Télécom Paris Tech permet donc d’empêcher à coup sûr cette contrefaçon grâce à une monnaie quantique inviolable.

Qu’est-ce c’est qu’une monnaie quantique ?

Pour comprendre (un peu) cette trouvaille, il faut pénétrer dans les arcanes de la cryptographie quantique qui consiste à utiliser les propriétés de la physique quantique pour partager une clé de chiffrement – entre un client, un commerçant et une banque par exemple – avec un niveau de sécurité impossible à atteindre via les procédés traditionnels. En gros, on excite des atomes avec des photons. Ceux-ci changent d’état, ce qui correspond à un code. Puis on les ré-excite lorsque l’on veut récupérer ce code. A l’arrivée : impossible d’utiliser deux cartes bancaires avec les mêmes numéros. 

C’est pour quand ?

Cette découverte des chercheurs du CNRS est encore théorique. Il manque un détail pour que cela devienne réalité : de la  "mémoire quantique", qui agit au niveau de l’atome. Les chercheurs vont néanmoins tester leur théorie en laboratoire sur des mémoires quantiques, à l’université Paris Sorbonne. Une CB quantique dans votre poche et un terminal de paiement quantique sur le comptoir de votre boulangerie, ce n’est donc peut-être pas pour tout de suite.

Gare à l'ordinateur quantique !

Pourquoi un tel niveau de sécurité ? Parce que lorsque l’ordinateur quantique, le vrai, le mythique, arrivera pour de bon, tous nos systèmes actuels de chiffrement seront obsolètes. La sécurité sur internet s’écroulera et le Bitcoin, par exemple, ne résistera pas. Il faut donc plancher dès maintenant sur des systèmes de chiffrement adaptés à l’ère de l’informatique quantique. 

Des cartes bancaires rangées dans un porte-cartes.
Des cartes bancaires rangées dans un porte-cartes. (MAXPPP)