Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Facebook croit à fond à la réalité virtuelle

Vous aimerez la vidéo en réalité augmentée made in Facebook et les innovations en matière de réalité virtuelle. Ou pas.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Mark Zuckerberg a ouvert la conférence F8 de Facebook 
Mark Zuckerberg a ouvert la conférence F8 de Facebook  (FACEBOOK (capture vidéo))

Vous aimez les filtres Snapchat qui permettent d’ajouter des oreilles de lapin ou des langues multicolores à vos selfies ? Alors, vous allez adorer la vidéo en réalité augmentée made in Facebook et les innovations en matière de réalité virtuelle. Ou pas.

"La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont l’avenir de la communication entre les personnes !" Mark Zuckerberg y croit dur comme fer. Comme il l’avait déjà annoncé il y a un peu plus d’un lors de son apparition remarquée au Mobile World Congress de Barcelone, le patron de Facebook enfonce le clou. Il a dévoilé hier, au cours de la conférence annuelle  "F8", de nouvelles manières de communiquer à travers le réseau social.

Réalité augmentée, c'est quoi ? 

La réalité augmentée à la sauce Facebook consiste à enrichir les vidéos personnelles publiées sur Facebook avec des objets virtuels intégrés dans les images réelles que l’on filme avec son smartphone. Par exemple, poser une tasse de café virtuelle sur une table réelle ou faire tomber une pluie de balles virtuelles au milieu de votre salon réel. Pour Zuckerberg, la caméra du smartphone est "La première plate-forme grand public de la réalité augmentée."

A quoi ça sert ?

De prime abord, on ne voit pas l’utilité réelle de ce genre de facéties, au-delà de la performance technique. Il s’agit un gadget de plus pour enrichir l’expérience sur les réseaux sociaux. Comme par hasard, Snapchat a annoncé exactement le même genre de fonction quelques heures auparavant. Mais Facebook veut aller plus loin. "Zuck" annonce un plan de développement sur plusieurs années. Demain, on pourra peut-être envoyer des vidéos de soi-même en train de prendre le thé des personnages célèbres, comme dans Forrest Gump, ou faire croire que l’on est en vacances à un endroit où l’on n’est jamais allé. Malheureusement, on imagine déjà les ravages que cela pourrait causer en matière de  "fake news" (fausses nouvelles).

Sinon, il y a aussi la réalité augmentée

Autre innovation dévoilée hier : Facebook Spaces. Il s’agit de marier Facebook avec réalité virtuelle grâce au masque Oculus. On se crée un avatar (qui ressemble à un Mii de Nintendo) et l’on peut ensuite, par exemple, se prendre en photo (enfin, son avatar) en selfie dans un décor réel. Là encore, on est un peu circonspect sur l’utilité de cette innovation. Autre scénario envisageable : se téléporter dans un parc d’attractions avec des amis alors que l’on est tout seul dans sa chambre… avec son masque Oculus sur les yeux.

Et pendant ce temps…

Ces innovations sont présentées alors que des affaires graves, beaucoup moins amusantes, touchent Facebook. Il y a notamment la question des fake news, un phénomène que Facebook ne parvient pas à enrayer. On peut citer également ce dramatique fait divers aux Etats-Unis : le meurtre d’un homme filmé et diffusé en vidéo sur Facebook. Mark Zuckerberg reconnaît qu’ils ont  "encore du travail à faire pour empêcher ces tragédies." 

Mark Zuckerberg a ouvert la conférence F8 de Facebook 
Mark Zuckerberg a ouvert la conférence F8 de Facebook  (FACEBOOK (capture vidéo))