Nouveau monde, France info

Nouveau monde. En Chine, des capteurs pour surveiller le stress des ouvriers

Des ouvriers chinois équipés de capteurs sur la tête. Des entreprises calculent le niveau de stress du personnel pour obtenir une production optimale. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des électrodes sont posées sur le crâne d\'un individu pour capter des signaux de son cerveau.
Des électrodes sont posées sur le crâne d'un individu pour capter des signaux de son cerveau. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

Des entreprises chinoises ont équipé leurs ouvriers de capteurs de stress directement en contact avec le crâne pour prévenir les problèmes psychologiques. 

Un employé stressé sur une chaîne de montage, cela peut perturber la production, et en plus, cela peut être dangereux. C’est partant de ce postulat que l’usine Hangzhou Zhongheng Electric a eu l’idée de faire porter aux ouvriers des capteurs émotionnels connectés, selon le South China Morning Post. Lorsqu’un employé n’est pas en forme, le système émet un avertissement. Dans ce cas, le responsable propose au travailleur de prendre un jour de congé ou de changer de poste. Les responsables justifient cette pratique par le fait que certains emplois nécessitent une forte concentration et ne permettent pas le droit à l’erreur.

Comment ce système a-t-il été accueilli par les ouvriers ?

Le dispositif n’a, semble-t-il, pas été trop bien accueilli au début. "Ils pensaient qu’on allait lire dans leurs pensées", explique la scientifique responsable du projet. Mais les employés auraient fini par accepter. Le dispositif ressemble à un casque de chantier, avec des capteurs à l’intérieur. Il a été mis en œuvre dans plus d'une douzaine d'usines et d'entreprises chinoises. Il équipe aussi des conducteurs de trains à grande vitesse de la ligne Beijing-Shanghai où il serait capable de mesurer la fatigue et la perte d'attention avec une précision de plus de 90%, selon la compagnie. Si le conducteur s’endort, une alarme se déclenche dans la cabine pour le réveiller. Il serait même question d’équiper également les pilotes d’avions.

Un dispositif intrusif 

Les technologies d’analyse du stress en temps réel existent aussi en Occident mais elles sont plutôt utilisées pour surveiller le sommeil ou pour les jeux vidéo. Aux États-Unis, on s’en sert pour aider les champions de tir à l’arc à améliorer leurs performances. La Chine, de son côté, est en train de pousser très loin, sans états d’âmes, la logique du numérique et des objets connectés. La technologie doit être également utilisée en médecine, avec une batterie de capteurs sous le lit et des caméras pour surveiller les mouvements du corps, afin de surveiller les émotions d’un patient dans le but de prévenir les incidents comme des chutes. Bientôt, peut-être, des détecteurs de mauvaises pensées, de projets terroristes ou d’idées révolutionnaires ?  

Des électrodes sont posées sur le crâne d\'un individu pour capter des signaux de son cerveau.
Des électrodes sont posées sur le crâne d'un individu pour capter des signaux de son cerveau. (GIUSEPPE CACACE / AFP)