Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Des réseaux sociaux payants ? Facebook agite la menace

Une menace brandie par Facebook en raison de la nouvelle règle d’Apple concernant la publicité sur iPhone.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Illustration de l\'application Facebook.
Illustration de l'application Facebook. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

"Aidez Facebook à rester gratuit." Tel est le message que des utilisateurs de l’application Facebook sur iPhone ont vu s’afficher récemment sur iPhone. Idem pour Instagram [qui appartient à Facebook]. Chantage ou coup de bluff de la part de groupe de réseaux sociaux ?

Les nouvelles règles d’Apple en matière de suivi publicitaire sur iPhone, qui permet aux utilisateurs de partager ou non leurs informations personnelles, ne plaisent  décidemment pas à Facebook. Le groupe californien, dont le modèle économique repose sur la publicité ciblée, craint en effet une baisse de ses revenus. Dans cette fenêtre d’avertissement que des utilisateurs (pas tous, et surtout aux États-Unis) ont vu apparaître, Facebook comme Instagram incitent à ne rien changer à leurs habitudes et à continuer à accepter le suivi publicitaire. Parmi les raisons invoquées, il est précisé que cela "permet de garder ces réseaux sociaux gratuits". De là à déduire que Facebook et Instagram pourraient devenir payants, il n’y a qu’un pas.

Certes, on n’en est pas là. Cependant, on se rappelle, qu’il y a trois ans, Mark Zuckerberg avait lâché une petite phrase faisant grand bruit en expliquant qu’il "existerait toujours une version gratuite de Facebook". Fallait-il déjà en conclure qu’une version payante pourrait voir le jour ? Reste à savoir s'il s'agit d'une simple menace ou bien d'un futur possible, non seulement pour Facebook mais aussi, pourquoi pas, pour d'autres plateformes sociales. 

Clubhouse bientôt sur Android

Pendant ce temps, les réseaux sociaux consacrés aux échanges audio suscitent toujours autant d’intérêt. On appelle ça "l’audio social". Clubhouse, qui n'est disponible pour l'instant que sur iPhone, laisse entendre qu'il devrait arriver prochainement sur Android, selon un tweet de la compagnie. Il serait temps car l’engouement pour cette nouvelle plateforme audio semble marquer le pas. Le nombre de téléchargements de l’application est en chute libre, avec "seulement" 2, 7 millions de téléchargements en mars et moins d’1 million en avril, contre près de 10 millions en février.

En tout cas, la concurrence s’organise. Twitter, vient de lancer Spaces, un équivalent de Clubhouse qui permet d’échanger oralement dans des groupes. La fonction est accessible à condition d’avoir au moins 600 followers. De son côté, le groupe Facebook prépare également un système de salons audio, à la fois pour Facebook et pour Instagram.

Illustration de l\'application Facebook.
Illustration de l'application Facebook. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)