Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Comment les géants du web entendent lutter contre les fausses nouvelles

Les géants du web prévoient des mesures pour limiter la propagation des fausses nouvelles sur Internet. Les fake news pululent sur le web.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Fake news (montage).
Fake news (montage). (HELMUT FOHRINGER / APA-PICTUREDESK VIA AFP)

La chasse aux fake news est ouverte ! Les géants du web annoncent des mesures pour limiter la propagation des fausses nouvelles sur Internet.

Google modifie son algorithme

Le fléau des fausses nouvelles (fake news) a été révélé par l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Les géants du Web, que l’on accuse souvent de véhiculer ces fausses nouvelles, ont décidé de prendre le problème à bras le corps. Google vient de modifier l’algorithme de son moteur de recherche pour réduire la visibilité des fausses informations au profit des pages fiables. Il promet aussi d’améliorer la saisie prédictive qui a une fâcheuse tendance à faire apparaître des associations d’idées assez nauséabonde (par exemple :  "les Noirs…", etc.). Les internautes pourront aussi signaler des suggestions inappropriés (racistes, sexistes, etc.). Selon Google, 0,25 % des requêtes renverraient des contenus offensants.

Un Wikipédia pour l’information

De son côté, le fondateur de Wikipedia lance un nouveau média collaboratif baptisé Wikitribune. "L'information est cassée mais nous allons la réparer", assure Jimmy Wales. Comment ? En faisant travailler ensemble des journalistes professionnels et des "journalistes citoyens". Les journalistes payés grâce à des dons. Une campagne de financement participatif vient d’être lancée.

Facebook s’associe aux médias

Facebook, quant à lui, a lancé en février un partenariat avec plusieurs médias (en France : Le Monde, l'AFP ou France Télévisions…) afin d’améliorer la qualité des informations. Il s’agit de vérifier les nouvelles qui apparaissent dans le fil d’actualité, avec un système de signalement. Par ailleurs, le réseau social a lancé un programme de formation et de certification de "journaliste Facebook". Il s’agit surtout d'aider les journalistes à bien utiliser les outils de la plateforme (Facebook Live, Instagram, Instant Articles, etc.). Il faut dire que les médias vont de plus en plus chercher leur public sur le réseau social. A l’issue de la formation en ligne (en anglais pour l’instant), les  "journalistes Facebook" reçoivent même un petit diplôme…

Fake news (montage).
Fake news (montage). (HELMUT FOHRINGER / APA-PICTUREDESK VIA AFP)