Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Citroën veut séduire les jeunes avec sa voiturette électrique accessible dès 14 ans

Lancée commercialement au printemps, l'AMI de Citroën arrive véritablement sur les routes ces jours-ci. Franceinfo l'a essayée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La voiturette électrique AMI de Citroën.
La voiturette électrique AMI de Citroën. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Avec l’épidémie de Covid, les transports en commun n’ont plus vraiment la cote et tout le monde ne peut pas se mettre au vélo ou à la trottinette. C'est en partant de ce constat que Citroën veut placer l'AMI comme une alternative, notamment destinée aux "millenials" (génération rassemblant l'ensemble des personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90). 

Plus petite qu’une Smart mais plus rassurante qu’un scooter, grâce à sa carrosserie, entièrement en plastique, l’AMI est présentée par le constructeur français comme un "objet de mobilité". C’est un quadricycle à moteur, que l'on peut conduire, sans permis, à partir de 14 ans.

Elle se démarque avec un design assez carré (difficile de distinguer l'arrière de l'avant) et surtout un moteur 100% électrique. Donc, zéro émission de CO2, quasiment zéro bruit. 70 km d’autonomie après trois heures de charge sur une simple prise électrique. Et une vitesse limitée à 45 km/h. Pas question de prendre l'autoroute avec ni même le périphérique parisien.

Confort minimaliste

À l’intérieur, on trouve un équipement minimaliste : deux places, pas de coffre mais des vide-poches configurables selon ses goûts, un toit panoramique mais pas de climatisation, ni d'autoradio ni de haut-parleurs. Bref, l'habitacle est spartiate mais néanmoins confortable. 

Ce véhicule est aussi très innovant de par sa conception et sa fabrication. Pour économiser, Citroën a eu l'idée de créer un avant et un arrière identiques et interchangeables. Idem pour les deux portières qui, de ce fait, s'ouvrent dans le sens contraire l'une de l'autre. Le véhicule se compose de 250 pièces seulement, qui sont facilement remplaçables. 

Vendue comme un produit high-tech

Tout cela permet au constructeur de proposer cette voiturette électrique environ deux fois moins cher que les équivalentes à moteur thermiques, à partir de 6 900 euros (moins un bonus écologique de 900 euros). Elle est distribuée comme un produit high-tech. On peut la voir à la Fnac et chez Darty mais elle est vendue uniquement sur internet. 

L'AMI est également disponible en location longue durée (LLD) à partir d’une vingtaine d’euros par mois (avec un apport de 2 600 euros). Enfin, on peut la trouver en location à l’heure chez l’opérateur Free2Move, mais dans ce cas, il faut  avoir 18 ans et un permis de conduire. Le segment des voiturettes électriques a déjà été exploré par quelques constructeurs, notamment Renault avec sa Twizy, mais à des prix plus élevés. On verra si Citroën parvient à en faire un marché de masse. 

La voiturette électrique AMI de Citroën.
La voiturette électrique AMI de Citroën. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)