Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Chez Google, les intelligences artificielles se reproduisent entre elles

Une intelligence artificielle vient d'être mise au point par un programme d'intelligence artificielle. C'est que vient de faire savoir Google. Cette naissance a eu lieu dans ses locaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Batiment Google à Mountain View (Californie)
Batiment Google à Mountain View (Californie) (JOSH EDELSON / AFP)

Google annonce que l’un de ses programmes d’intelligence artificielle a donné naissance à une autre intelligence artificielle (IA) encore puis puissante.

Cela se passe chez Google Brain, la division de Google spécialisée dans l’intelligence artificielle (IA) et cela fait un peu film de science-fiction. De quoi s’agit-il exactement ? En mai dernier, les chercheurs de ce laboratoire ont mis au point un outil informatique baptisé AutoML (automatic machine learning), une intelligence artificielle, dont la mission est d’entraîner d’autres intelligences artificielles (car une IA doit appendre comme un enfant). Aujourd’hui, cette autoML, selon Google Brain, aurait créé tout récemment une nouvelle IA encore plus puissante.

Reconnaissance d’image

Cette intelligence artificielle  "fille", baptisée NASNet, est spécialisée dans la reconnaissance d’images. Son boulot : identifier des objets dans des vidéos, à la volée, par exemple des personnes, des voitures, des feux de circulation, des objets comme des sacs à dos ou des sacs à main, etc. Selon les chercheurs, NASNet y parviendrait avec 82,7% de réussite, soit 1,2% de mieux que tout ce qui a pu être fait jusqu’à présent, selon Google.

A quoi ça peut servir ?

Cela pourrait servir pour les véhicules autonomes afin d’améliorer la reconnaissance des personnes et des objets sur la route. Cela pourrait permettre aussi de créer des dispositifs pour aider les malvoyants à "voir".

Faut-il s’inquiéter ?

L’IA est à l’origine de beaucoup de fantasmes et il faut savoir raison garder. Cette expérience ne concerne qu’une application très précise, la reconnaissance d’images. On est encore très très loin d’une intelligence artificielle capable de rivaliser avec le cerveau humain. Récemment, on a dit que, chez Facebook, deux intelligences artificielles avaient créé un langage pour dialoguer entre elles et qu’il avait fallu les débrancher en urgence. C’était un résumé très alarmiste. En fait, l’expérience avait été arrêtée car elle ne fonctionnait plus.

Google est en compétition avec Facebook et d’autres acteurs, sur la question de l’intelligence artificielle et il y a donc beaucoup de communication autour de ces sujets.

Batiment Google à Mountain View (Californie)
Batiment Google à Mountain View (Californie) (JOSH EDELSON / AFP)