Nouveau monde, France info

Lunettes et voitures intelligentes au Japon

Il n'y a pas que Google qui s'intéresse aux lunettes high-tech. Au Japon, des nouveautés insolites sont en préparation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Vous ne savez pas lire le Japonais mais vous êtes en
déplacement au Japon ? Pas de problème avec les lunettes plutôt étonnantes
présentées par l'opérateur NTT Docomo au salon Ceatec qui vient d'ouvrir à
Tokyo. Des lunettes capables de lire le Japonais dans le texte et de le
traduire à la volée dans une autre langue.

Traduction instantanée

Comme les Google Glass, ces lunettes sont équipées d'une petite
caméra sur le dessus et d'un écran devant les yeux. La caméra filme, par
exemple, la carte d'un restaurant écrit en japonais et l'ordinateur intégré
traduit le texte et l'affiche dans une autre langue, en l'occurrence en anglais
sur le prototype présentée à Tokyo.

Reconnaissance faciale

Ce n'est pas tout. Toujours avec ses lunettes, NTT Docomo se
risque aussi sur un terrain où Google n'a pas voulu aller officiellement :
la reconnaissance faciale. De quoi s'agit-il ? Par exemple : vous
rencontrez une personne que vous connaissez mais dont vous avez du mal à vous
rappeler le nom ? Pas de problème. Les lunettes l'identifient et affichent sur
le petit écran que vous seul pouvez voir ses nom, prénom, et fonction à
condition que cette personne soit déjà dans votre carnet d'adresse. Evidemment, tout cela est encore de l'ordre du prototype.

Réalité augmentée

L'opérateur japonais imagine encore d'autres applications faisant
appel à la réalité augmentée avec, par exemple, la possibilité de manipuler des
objets virtuels ou encore de transformer n'importe quelle surface lisse en pavé
tactile : en faisant glisser son doigt sur la surface, cela agit comme une
souris sur l'écran des lunettes.

Bref, on est en plein dans le concept du " wearable
computing ", c'est-à-dire des vêtements informatiques. Entre ces lunettes
– qui n'en sont pas vraiment – et les montres connectées qui apparaissent ici
et là, les fabricants sont en train d'expérimenter et de chercher la meilleur
manière d'intégrer la technologie sur le corps pour un usage facile.

Voitures intelligentes

Enfin, toujours au Ceatec de Tokyo, Nissan a dévoilé son
modèle de voiture autonome. Elle examine la route à 360 degrés et elle respecte
les règles de priorité.

De son côté, un fabricant d'électronique (Alps Electric)
présente une voiture qui analyse votre condition physique. Battements
cardiaques, taux d'alcool dans le sang... Si vous n'êtes pas en forme, la voiture
ne démarre pas. 

(©)