Nouveau monde, France info

Les projets fous de Google pour prolonger la vie

C’est le nouveau projet insolite de Google : prévenir le cancer et les crises cardiaques grâce au numérique et aux nanotechnologies.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

C’est une histoire incroyable qui commence par une mésaventure personnelle. Il y a presque deux ans, un ingénieur de chez Google, Tom Stanis, est renversé par une voiture en faisant du vélo. A part quelques fractures, les médecins découvrent au scanner une minuscule tumeur sur un rein. Grâce à ce diagnostique hyper précoce, Tom Stanis est opéré avant de tomber malade et il est sauvé. Depuis, il est obsédé par l’idée de détecter ce genre de maladies avant qu’elles ne se déclenchent. Il rejoint alors le Google X, ce département de Google spécialisé dans les projets insolites comme les Google Glass ou les lentilles de contacts pour diabétiques. C’est ainsi qu’est né un projet incroyable à base de nanotechnologies.

 

De quoi s’agit-il exactement ?

 

Ce serait un petit comprimé que l’on avalerait et qui contiendrait des nanoparticules magnétiques 2000 fois plus petites qu’un globule rouge. Ces nanoparticules iraient alors « patrouiller » à l’intérieur du corps humain à la recherche de maladies. En y associant un appareil électronique portable, équipé d’aimants, on pourrait communiquer avec les nanoparticules patrouilleuses pour savoir ce qui se passe à l’intérieur de l’organisme. Ce système serait alors capable donner l’alerte s’il détecte des cellules précancéreuses ou même des maladies neuro dégénératives ou des crises cardiaques imminentes.

 

Ce serait pour quand ?

 

Pas avant cinq ou dix ans, selon Google. Le géant du Web cherche un partenaire industriel dans le domaine de la santé pour le développer. Il faut savoir que beaucoup de centres de recherches dans le monde travaillent sur les nanotechnologies avec, par exemple, des concepts de nano robots transportant des médicaments pour cibler des zones précises dans le corps humain. Chez Google, ce nouveau projet fait partie de qui s’appelle les « moon shots », les tirs vers la lune, c'est-à-dire des projets un peu fous visant à repousser les limites dans de nombreux domaines.

Transhumanisme

Cela s’inscrit également dans le cadre d’une tendance très prisée dans la Silicon Valley appelée le « transhumanisme ». C’est, l’idée, partagée par les créateurs de Google Larry Page et Serguei Brin, que la technologie peut aider à prolonger la vie et qu’elle pourra même un jour « tuer la mort » c'est-à-dire permettre de continuer à vivre dans une sorte d’au-delà numérique.

 

 

(©)