Nouveau monde, France info

Les distributeurs de billets menacés par l'obsolescence de Windows XP

De nombreux distributeurs de billets pourraient être victimes d'attaques informatiques car ils fonctionnent avec une ancienne version d'un logiciel de Microsoft.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

En avril prochain, Microsoft va cesser d'assurer le service
après-vente de son logiciel Windows XP. Plus de support technique cela veut
dire plus de mises à jour et donc plus de failles de sécurité qui pourront être
exploitées par des pirates. 

95% des distributeurs concernés

C'est un problème pour tous les ordinateurs qui
fonctionnent encore sous Windows XP et parmi eux : 95% des distributeurs
de billets de la planète. Potentiellement, ces machines vont se retrouver très vulnérables.
Il est même probable que des cyber-criminels attendent avec impatience cette
échéance en s'apprêtant à passer à l'attaque.

Voilà qui rappelle l'épisode du bug de l'an 2000 où l'on
craignait que les ordinateurs ne tombent en panne pour un problème de date.
Heureusement, les choses s'étaient finalement bien terminées.

Pour que tout se passe bien dans le cas de Windows XP, il va
falloir agir. Les banques doivent faire évoluer leurs systèmes vers une version
plus récente de Windows. Sinon, que se passera-t-il ? Et bien, des attaques
sérieuses ne sont pas à exclure.

Attaques informatiques

Heureusement, la plupart des distributeurs de billets ne
sont pas directement reliés à Internet. Pour s'y attaquer, il faut intervenir
directement sur la machine ce qui limite un peu les risques qui malgré tout
existent. Récemment, aux Etats-Unis, des malfaiteurs ont percé un trou dans un
mur pour accéder au port USB d'un distributeur de billet afin d'y introduire un
virus. Cela leur a permis de détourner pas mal d'argent.

Il faut aussi compter avec le fait que ces machines son
reliées au système d'information de l'entreprise qui peut faire lui-même l'objet
d'une attaque informatique. Aux Etats-Unis, encore, la chaîne de magasins
Target vient d'être victime d'un code informatique malicieux créé par un jeune
russe de 17 ans qui a corrompu les données bancaires de milliers de clients.

Là dessus ajoutons le problème de certains distributeurs
trop anciens qui ne peuvent pas être mis à jour. Ce serait le cas de 3000 terminaux
de la banque américaine JP Morgan.

Enfin, il n'y a pas que les distributeurs de billets qui
sont menacés mais aussi des appareils médicaux, des machines dans des usines et
d'une manière générale tous les ordinateurs qui fonctionnent toujours sous Windows
XP.

(©)