Nouveau monde, France info

La "mesurite" fait de plus en plus d'adeptes

Mesurer ses faits et gestes au quotidien. Une nouvelle tendance rendue possible par les technologies qui fait de plus en plus d'adeptes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Mesurer chaque jour son poids, sa tension ou le nombre de
pas que l'on fait... Voilà le petit jeu auquel s'adonnent de plus en plus de personnes
de tous âges. La mesurite devient un véritable phénomène.

Au départ, il s'agit de surveiller en temps réel son état de
santé et de tout noter. Sauf qu'avant on faisait cela avec un carnet et un
crayon et aujourd'hui tout passe par le smartphone à l'aide de nombreux accessoires
interactifs.

Objets connectés

Il y a par exemple le pèse personne et le tensiomètre
connectés de la marque française Withings. La balance se connecte au Wifi de la
maison et le tensiomètre se branche sur un iPhone. Chaque mesure est enregistrée
automatiquement et une application permet d'obtenir des courbes et un
historique sur le long terme avec possibilité d'envoyer cela à son médecin d'un
simple clic.

Le joujou high-tech le plus branché du moment c'est le podomètre
Fitbit, un petit appareil de la taille d'un briquet qui se fixe à la poche du
jean et enregistre en permanence le nombre de pas que vous faites dans la
journée, les escaliers que vous montez et les calories que vous dépensez.

Le phénomène "quantified self"

A ce petit jeu, les sportifs sont évidemment les meilleurs
et les plus gâtés avec, par exemple, le capteur Nike, un classique, qui se
glisse au fond de la chaussure de sport et communique avec l'iPhone ou l'iPod
pour surveiller vos performances à la course. N'oublions pas les capteurs
cardiaques divers et variés qui peuvent s'interfacer avec tous les smartphones
sans oublier les applications qui analysent votre sommeil pour vous réveiller
au meilleur moment de votre cycle.

Cette tendance a un nom : le " quantified self ",
autrement-dit la mesure de soi permanente. Le terme a été inventé en 2005 par l'américain
Nicholas Felton. Elle est relayée en France par quelques adeptes comme Emmanuel
Gadenne et Xavier Cazard, auteurs d'un livre intitulée " Guide pratique du
Quantified Self " (FYP Editions).

Pour certains, cette pratique va loin et tourne carrément à
la manie. Grâce à des applications mobiles de toutes sortes, ils comptent tout :
le nombre de fruits et légumes qu'ils mangent chaque jour, les calories sur la
carte du restaurant ou le nombre de cigarettes quotidiennes.

L'ère des capteurs

Evidemment, c'est encore plus drôle lorsque l'on partage ses
données sur les réseaux sociaux pour se faire encourager par ses amis.

Dans le futur, avec la généralisation des capteurs en tout
genre qui vont envahir notre quotidien, cette curieuse pratique n'a pas fini de
se développer. 

(©)