Nouveau monde, France info

La Chine affirme avoir passé un cap en informatique quantique

Des chercheurs chinois auraient battu un record détenu par Google en informatique quantique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La Chine affirme avoir passé un cap en informatique quantique. Photo d\'illustration.
La Chine affirme avoir passé un cap en informatique quantique. Photo d'illustration. (GETTY IMAGES / SCIENCE PHOTO LIBRARY RF)

L’informatique quantique, ce sont des ordinateurs qui s’appuient sur les propriétés de la physique quantique. C'est-à-dire à l’échelle atomique. Il s’agit de calculateurs d’un nouveau genre, qui n’ont rien à voir avec les ordinateurs actuels, qui devraient permettre, dans le futur, d’effectuer des calculs prenant des années avec les ordinateurs classiques. À terme, on espère que cela permetttra d’effectuer des simulations pour l’énergie, le climat ou la chimie afin trouver de nouveaux médicaments. Au passage, l’informatique quantique pourrait aussi mettre par terre tous les systèmes de chiffrement actuels qui permettent d’assurer la protection des données sensibles.

Les chercheurs chinois de l’USTC (University of Science and Technology of China) de Shanghai affirment avoir passé un cap. Ils ont réalisé une expérience sur des photons, des particules de lumière, avec une vitesse de traitement 100 000 milliards de fois plus rapide que ce qu’il serait possible de faire avec l’ordinateur traditionnel le plus puissant du monde, le supercalculateur japonais Fugaku.

Suprématie quantique

On compare cela avec l’expérience de Google l’an dernier, qui était déjà une avancée majeure. Cependant, selon le spécialiste Olivier Ezratty, ce n’est pas comparable. L’expérience de Google ne portait pas sur des photons mais sur des électrons. En réalité, il est difficile d’évaluer comparativement les ordinateurs quantiques. Il n’est reste pas moins que cette expérience chinoise constitue une avancée, selon Olivier Ezratty. Même si, rappelle le spécialiste, "cela ne sert à rien car ce n’est pas un calcul au sens de l’informatique classique du terme qui a été réalisé." L’expérience de Google ne servait à rien non plus. Ce qui montre bien que tout cela en est encore au stade du laboratoire.

Les scientifiques se grattent la tête pour savoir si, avec ces récentes avancées, on atteint ou pas ce qu’on appelle la suprématie quantique. C'est-à-dire le moment où un ordinateur quantique devient capable de réaliser des calculs qui prendrait des milliers d’années avec un ordinateur traditionnel. En tout cas l’informatique quantique fait rêver. Elle est l’objet d’une grosse concurrence entre les États-Unis, la Chine et l’Europe car l’enjeu est énorme.

La Chine affirme avoir passé un cap en informatique quantique. Photo d\'illustration.
La Chine affirme avoir passé un cap en informatique quantique. Photo d'illustration. (GETTY IMAGES / SCIENCE PHOTO LIBRARY RF)