Nouveau monde, France info

Intel : toujours plus petit, toujours plus puissant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Toujours plus petit, toujours plus puissant ! C’est une rengaine connue en informatique et l’américain Intel ne déroge pas à la règle en lançant ces jours-ci une nouvelle gamme de puces, des microprocesseurs pour ordinateurs PC, encore plus puissantes que tout ce qui se faisait jusqu’à présent.

La particularité de ces nouveaux composants, c’est qu’ils bénéficient d’une « finesse de gravure » de 45 nanomètres. En langage de monsieur et madame tout-le-monde, cela veut dire 45 milliardièmes de mètre soit… 200 fois plus petits qu’un globule rouge, selon Intel. On parle ici de la taille des composants contenus à l’intérieur de chaque microprocesseur.

Conséquence : ces puces sont encore plus puissantes que la génération précédente évidemment. Mais comme parler de puissance informatique, aujourd’hui, ne suffit plus à faire vendre Intel met surtout en avant les avantages en termes d’économie d’énergie. Ces puces auraient une consommation électrique plus faible ce qui est bon pour le porte-monnaie et bon pour la planète. Pour l’instant, ce petit bijou dans sa version grand public, est quand même vendue environ 1000 Euros et donc seuls les fous de technologie et de jeux vidéo vont sans doute se l’offrir.

Pour fabriquer en série ces nouvelles puces, Intel a du construire une nouvelle usine car les unités de production existantes n’étaient pas en mesure de réaliser cette prouesse technologique. Cela dit, réduire la finesse de gravure permet aussi de réduire les coûts en fabriquant plus de puces avec la même quantité de silicium.

Il est intéressant de constater que la fameuse Loi de Moore selon laquelle la puissance informatique double tous les 18 mois, cette loi édictée dans les années 60 reste toujours d’actualité plus de 40 ans après.

D’ailleurs, les fabricants de microprocesseurs ne vont pas s’arrêter là. Ils annoncent déjà pour 2009 des puces encore plus puissantes gravées en 32 nanomètres contre 45 aujourd’hui.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)