Nouveau monde, France info

Google se lance dans la VOD pour concurrencer Apple

Google se lance dans la location de films.

(©)

Google n'en finit pas de tisser sa toile à coups de nouveaux
services. Le géant américain a ouvert hier en France son service de location de
films. Déjà disponible aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et au Japon,
ce vidéo club numérique à la sauce Google vient enrichir le portail Google Play
lancé début mars. Les films seront également disponibles sur Youtube.

Que trouve-t-on ? Tintin ,
L'Exercice de l'État , Pirates des Caraïbes ... Google a passé
des accords avec Disney, Warner, Sony, EuropaCorp ou encore M6 Video. Les prix
? Comme partout ailleurs : 2.99 Euros en définition standard (SD) et 3.99 Euros
en HD. Comme ailleurs, les films doivent être vus 48 heures après avoir été entamés
(on se calque sur l'ancien modèle des vidéos clubs, pas sur les nouveaux usages
liés au numérique).

Au total, quelques centaines de films. Ce n'est pas énorme
pour commencer face aux milliers de titres de la concurrence.

Mais la particularité c'est la disponibilité multi-support.
Un film peut-être commencé sur ordinateur puis poursuivi sur une tablette ou un
smartphone Android.

Avec ce nouveau service, Google vise clairement à
concurrencer le portail iTunes d'Apple. L'un est destiné à l'univers
iPhone/iPad, l'autre vise à satisfaire les utilisateurs (de plus en plus nombreux) de la plateforme Android. C'est en priorité à eux que s'adresse cette offre.

Le portail Google Play propose donc désormais des
applications Android (il a remplacé l'Android Market), des films et demain
des livres. C'est exactement la même stratégie qu'iTunes. Le portail d'Apple
offre en plus, de son côté, de la musique, des podcasts et des cours
universitaires.

Sale coup, en tout cas pour les acteurs spécialisés, comme
le français VideoFutur, qui avaient cru trouver un petit espace pour exister
sur les tablettes Android et qui vont se retrouver aujourd'hui plutôt inutiles face
à «Google Play Films».

Enfin,
à noter que les films sont disponibles sur ordinateurs, tablettes et
smartphones Android mais, en revanche, pas encore sur la télévision
contrairement à Apple qui, avec son appareil Apple TV, propose la location de
films pour les téléviseurs. 

 

 

(©)