Cet article date de plus de six ans.

Facebook est-il un média ?

écouter (3min)

La suppression puis, finalement, l’autorisation par Facebook de la célèbre photo de la fillette brûlée pendant la guerre du Vietnam pose une question de fond quant au statut réel du réseau social.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration  (? DADO RUVIC / REUTERS / X02714)

L’affaire est partie de Norvège. Un écrivain norvégien avait posté sur Facebook la photographie iconique, que tout le monde connaît, d’une fillette entièrement nue courant sur la route après une attaque au Napalm au Vietnam en 1972. Les algorithmes de Facebook chargés de filtrer les photos ont estimé qu’il s’agissait d’une photo de nudité infantile contraire à la loi et aux conditions d’utilisation du réseau social. L’image a donc été supprimé automatiquement. Cela a provoqué un tollé qui est même remonté jusqu’au premier ministre norvégien. Cela a embrasé les réseaux sociaux en fin de semaine dernière.

Censure

Finalement, vendredi, la photo a été remise en ligne par FB qui s’est expliqué dans un communiqué. Le réseau social reconnaît la valeur historique de cette photo. Des réglages ont même été effectués pour qu’il soit possible de la partager. Ce n’est pas la première fois que ce genre de problème se pose. On se rappelle l’affaire du tableau « L’origine du monde » de Gustave Courbet en 2011.

Quel statut pour Facebook ?

Quelle devrait être l’attitude de Facebook ? Ce n’est pas simple. D’un côté, on reproche au réseau social d’interdire des photos et, d’un autre côté, de ne pas supprimer, par exemple, des contenus liés au terrorisme. La vraie question est : Facebook est-il ou non un média d'information à part entière ? Mark Zuckerberg s’en défend. Selon lui, Facebook n’est qu’une plateforme technique mettant les gens en relation. Pourtant, dans les faits, l’influence de Facebook est devenue énorme. Pour des millions de gens, c’est bel et bien un média d’information. D’ailleurs, on parle de « média social ».

Zuckerberg en accusation

La presse anglo-saxonne se déchaîne contre Mark Zuckerberg qu’elle accuse d’abuser de son pouvoir. Facebook répond que ses algorithmes ne sont pas infaillibles. On lui suggère de mettre en place des éditeurs humains pour jouer le rôle de rédacteurs en chef, mais Facebook ne veut pas car ce serait reconnaître qu’il est devenu un média. Au-delà, c’est une autre question qui se pose : qu’est-ce qu’un média aujourd’hui, à l’heure d’Internet ? Vous avez quatre heures...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.