Nouveau monde, France info

Elon Musk : l’homme qui veut révolutionner le monde par les transports

La biographie du nouveau tycoon qui fascine la Silicon Valley paraît aujourd’hui en français (éditions Eyrolles).

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Elon Musk présente son programme spatial SpaceX. © REUTERS/Mario Anzuoni)

Il est de la trempe des Bill Gates, Steve Jobs et autres Mark Zuckerberg. Il fait partie de ces entrepreneurs américains qui annoncent clairement la couleur et en toute simplicité : changer le monde. Lui, son truc, ce sont les moyens de transport.

Elon Musk, c'est donc l’homme qui envoie des fusées dans l’espace (SpaceX), qui invente la voiture électrique de demain, à la fois belle, high-tech et économique (Tesla) et qui veut mettre Los Angeles à 30 minutes de San Francisco grâce à un train circulant dans un tube à plus de 1000 km/h (Hyperloop).

Biographie non officielle

Dans cette biographie non officielle mais à laquelle il a cependant collaboré, on apprend qu’Elon Musk n’est pas Américain d’origine mais un immigré d’Afrique du Sud. Très jeune, il a choisi d’aller vivre aux Etats-Unis via le Canada. Au début, il enchaîne les petits boulots. Fan d’informatique, il fait de la programmation. Il crée sa première entreprise, une société de cartographie, qu’il revend plus de 300 millions de dollars.

 

Cependant, Elon Musk n’est pas le genre de millionnaire à partir brûler son argent sous les tropiques. Il réinvestit presque toute sa fortune dans la création d’une autre entreprise qui va le rendre encore plus riche : Paypal. C’est ensuite qu’il se lancera dans la construction automobile et les fusées recyclables.

Des ambitions interplanétaires

Elon Musk ne fait pas dans la demi-mesure. Son ambition ? Conquérir la planète Mars pour sauver l’Humanité. Selon lui, le salut de la race humaine passe par la colonisation une autre planète. A 44 ans, voilà donc un parfait mégalomane comme l’Amérique sait en produire. On dit même qu’il a inspiré le personnage de Tony Stark dans le film Iron Man.

 

Au quotidien, Elon Musk est visiblement un patron tyrannique à la Steve Jobs mais aussi un visionnaire qui fascine ses troupes. Ce père de six enfants, dont un décédé en bas âge, n’a peur que d’une chose : non pas que le ciel lui tombe sur la tête mais que l’intelligence artificielle ne dépasse un jour l’intelligence humaine.

 

Signée du journaliste américain Ashlee Vance, cette biographie est un passionnant récit sans concession bourré de détails, d’anecdotes et de témoignages. 

(Elon Musk présente son programme spatial SpaceX. © REUTERS/Mario Anzuoni)