Nouveau monde, France info

Des drones de plus en plus "intelligents"

Les drones sont de plus en plus utilisés pour la vidéo amateur. Il y a du nouveau dans ce domaine : des drones capables de voler et de filmer quasiment tout seuls.

(Le drone Solo de la marque 3DR © JC)

Le problème avec les drones, c'est que ce n'est pas facile à utiliser. Si l'on veut s'en servir pour tourner de belles images de sport ou de paysage, il faut généralement un pilote qui maîtrise l'engin et une autre personne pour s'occuper de la vidéo. Heureusement, la nouvelle génération de drones arrive avec des appareils quasiment "intelligents". Equipés d'ordinateurs et de GPS, ils sont presque autonomes. Plus besoin d'être un pilote émérite pour réaliser des prises de vues impressionnantes.

Exemple : nous avons testé le drone Solo de la société américaine 3DR qui est capable de réaliser toutes sortes de choses étonnantes :

Des fonctions automatisées

-       Selfies : on appuie sur un bouton de la télécommande et l'appareil s'envole en arrière tout en visant le sujet avec la caméra GoPro embarquée, c'est du plus bel effet. C'est un peu la perche à selfie du riche !

-       Orbite : idem pour faire tourner le drone tout seul autour d'un lieu ou d'un monument.

-       Plan de vol : grâce au GPS, on peut également définir un plan de vol, entre un point A et un point B, et ensuite le drone effectue le parcours tout seul, comme s'il y avait un câble tendu dans les airs (fonction : cablecam).

-       Suivi automatique : le drone qui vous suit pendant que vous vous déplacez. L'appareil utilise pour cela la fonction GPS de votre smartphone ou de votre tablette. C'est idéal pour filmer un cycliste, un motard, un surfeur ou un voilier en mouvement.

Prix élevé

Attention, ces équipements haut de gamme coûtent cher : comptez plus de 2000 Euros pour le drone et la caméra.

Une activité réglementée

Rappelons que l'utilisation d'un drone, que ce soit en professionnel ou en amateur, est une activité règlementée qui doit respecter scrupuleusement ces dispositions légales :

-       Pas question de voler à plus de 150 mètres d'altitude ni de perdre de vue son drone.

-       Interdiction de voler en agglomération, à proximité d’un aéroport et bien sûr au dessus de sites sensibles comme des centrales nucléaires.

-       Pas le droit de voler au dessus de personnes ni d’animaux.

-       Interdiction formelle de filmer des personnes sans leur consentement et encore plus de diffuser ou de vendre les images.

 

 

Lire aussi : Des caméras-drones pour filmer nos exploits

(Le drone Solo de la marque 3DR © JC)