Nouveau monde, France info

Comment la technologie vient en aide à la protection de l'environnement

Plusieurs start up high-tech participent à la COP21 sous la bannière "CleanTech". Les technologies ont aussi leur mot à dire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)

Parfois montrées du doigts comme génétrices de pollution, les technologies peuvent faire beaucoup en faveur du climat. Voici quelques innovations, parmi des centaines, qui visent à améliorer l'environnement en misant sur l'innovation plutôt que sur un bouleversement fondamental de nos modes de vie.

Energie : les smartgrids

Par exemple, dans le domaine de l'énergie, on parle beaucoup de smartgrids, c'est-à-dire une distribution de l'électricité "intelligente" copiée sur le modèle d'Internet. Concrètement : des micro-centrales interconnectées et une gestion informatisée permettant de mieux répartir l'énergie, de la partager  et de lisser les pics de consommation.

 

Gaz d'échappement 

Une jeune pousse marseillaise, Enogia, a mis au point un système qui récupère la chaleur des gaz d'échappement pour créer de l'électricité selon un procédé appelé ranking. 

Ordinateurs chauffants

Dans le même ordre d'idée : pourquoi ne pas utiliser les gros ordinateurs des entreprises, les super calculateurs qui produisent de la chaleur comme chacun sait, directement comme des radiateurs ? C'est ce que propose la société Qarnot Computing.

 

Même les objets connectés

Selon une étudie du cabinet A.T.Kearney, l'Internet des objets pourrait permettre de réduire de 18 millions de tonnes les émissions de CO2 d'ici à 2025 en France (soit 18% des réductions prévues d'ici 2030). Comment ? Par exemple, grâce à la route connectée, permettant de réguler le trafic et d'éviter les embouteillages. Cela pourrait faire économiser 400 000 tonnes de CO2.

A la maison aussi, on peut améliorer les choses en mettant plus d'intelligence dans nos installations. Par exemple : pour les habitations équipées en photovoltaïque, un logiciel qui pilote les équipements les plus consommateurs du foyer afin de les adapter aux heures d'ensoleillement et aux prévisions météo (Monabee)

Les robots au secours du climat

Par exemple, en agriculture : des robots de désherbage mécaniques pour éviter d'utiliser des produits chimiques (Naïo).

Citons également le robot purificateur d'air Diya One (Partnering Robotics) : une sorte de grosse tour qui se déplace dans les bureaux ou les ateliers en fonction du niveau de pollution afin de nettoyer l'atmosphère en CO2 et en particules fines. Une sorte de nounou atmosphérique sur roulettes ! 

(© Fotolia)