Nouveau monde, France info

Ces applis mobiles qui pillent nos contacts

Les applications mobiles de nos smartphones seraient-elles trop curieuses ?

(©)

Une application mobile qui aspire la totalité de votre
carnet d’adresses, est-ce bien normal ? Un informaticien de Singapour a découvert récemment que l’application
du réseau social Path sur iPhone récupérait tranquillement tous les contacts contenus
dans son téléphone et les envoyait sur ses serveurs. L’affaire a fait grand
bruit. Path s’est excusé et les données sont censées avoir été détruites.

Twitter, aspirateur et conservateur 

Aujourd’hui, c’est l’application officielle Twitter qui est
montrée du doigt. On vient de s’apercevoir que celle-ci transférait également
les carnets d’adresses des utilisateurs et qu’en plus elle les conservait pendant
18 mois. Officiellement, il s’agit de mettre en relation les utilisateurs. Par
exemple, quand vous arrivez sur Twitter pour la première fois, l’application
vous dit si des amis à vous s’y trouvent déjà.

Apple promet d'agir

Deux affaires en quelques jours sans compter les nombreuses
autres applications dont on ne parle pas mais qui procèdent de la même façon… Cela
fait un peu beaucoup.

Aux Etats-Unis, le Congrès américain s’est saisi de l’affaire
et demande à Apple de prendre des mesures. La marque à la pomme a réagit et promet
de durcir ses règles vis-à-vis des développeurs. Désormais, les applications devront
demander l’accord préalable de l’utilisateur avant toute utilisation de données
personnelles. En France, la CNIL a rappelé récemment aux éditeurs d’applications
qu’ils n’avaient pas le droit de collecter des données personnelles sans
autorisation. Elle promet d’examiner en détail ce problème cette année.

Android également concerné  

Ce genre d’affaire ne concerne pas seulement l’iPhone. Il
existe aussi des applis trop curieuses sur Android. Le pire, c’est lorsqu’il s’agit
parfois d’un simple jeu qui se met à fouiller dans vos données à votre insu.

C’est toujours pour une bonne raison que les applications s’intéressent
à nos données personnelles : il s’agit à chaque fois de proposer un
service efficace et personnalisé. Sauf qu’évidemment personne n’a envie de se
faire espionner à son insu. 

(©)