Nouveau monde, France info

Accident ? Sortez votre mobile pour faire le constat

Le bon vieux formulaire papier de constat amiable qui traîne dans la boîte à gant de notre voiture ne sera plus bientôt qu'un lointain souvenir...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

(Transcription de la chronique audio) Cela fait partie des bonnes habitudes lorsque
l'on est automobiliste : avoir toujours dans sa voiture un formulaire de
constat amiable au cas où... A partir de l'an prochain, ce ne sera plus
nécessaire si vous possédez un smartphone. En effet, vous allez pouvoir
remplacer le constat papier par un constat numérique sur mobile.

Le Groupement des entreprises mutuelles
d'assurances (Gema) et la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA)
planchent préparent le e-constat. Il s'agira d'une application mobile disponible,
à priori pour commencer, pour iPhone et Android, qui permettra de noter tout ce
que l'on inscrit habituellement sur un constat amiable : date, lieu et
circonstances de l'accident. On pourra joindre des schémas et des photos. Dès
le constat envoyé, les deux parties recevront un accusé réception par SMS.

Donc, on imagine la scène : deux voitures
se rentrent de dedans, l'un ou l'autre dégaine son portable, on fait quelques
photos, on lance l'appli et on coche les petites cases une par une.

Evidemment, il vaudra mieux avoir téléchargé l'application
à l'avance pour ne pas avoir à faire ça à la dernière minute, surtout si l'accident
se produit dans une zone où il n'y a pas de réseau. Les assureurs précisent que
l'application sera gratuite. Les constats pourront être pré-remplis avec
les noms, immatriculations et numéro d'assurés pour simplifier les choses.

Ce e-constat devrait permettre, selon les
professionnels, d'accélérer les procédures et de réduire de la quantité de
papier utilisée dans les affaires d'accidents. Si vous êtes allergiques à la
paperasse, vous pourrez donc passer au constat dématérialisé à partir de 2015. Il
faudra que votre compagnie d'assurance l'adopte. Pour les allergiques au
progrès, il sera toujours possible d'utiliser le bon vieux constat papier.

La France sera pionnière en lançant ce e-constat.
Actuellement, seuls les Pays-Bas ont mis en place un dispositif équivalent. Il
faut avouer, cependant, que ce n'est pas un franc succès puisque seuls 5% des constats
d'accidents se ferait sur téléphone mobile. Les assureurs savent déjà qu'ils vont
avoir à faire un gros travail de communication. 

(©)