Nouveau monde : objets connectés, France info

Quel avenir pour les montres connectées ?

Elles ne servent pas seulement à donner l’heure mais également à recevoir des messages et à surveiller ses performances sportives : les montres connectées font désormais partie du paysage.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Montre connectée Moto 360 © Motorola)

La montre-téléphone, c’est un vieux fantasme de geek. Sauf que passer un coup de fil avec son bras, ce n’est pas très pratique. En fait, les montres connectées servent à autre chose : il s’agit de mettre à portée de main des fonctions pratiques comme les alertes de messages ou des applications sportives. 

Le smartphone a mis Internet dans notre poche, les montres connectées tentent de créer encore plus d’intimité avec les réseaux. Cependant, si des dizaines de modèles de montres connectées sont disponibles, bien peu sont dignes d’intérêt. Beaucoup pêchent par une mauvaise autonomie ou une ergonomie ratée. Le succès commercial n’est pas encore au rendez-vous.

En réalité, les fonctions réellement utiles sur une montre connectée sont les notifications. Comme on n’entend pas toujours son téléphone sonner, la montre permet de ne jamais passer à côté d’un appel ou d’un message. Mais l’autre problème des montres connectées, c’est leur design qui s’apparente plus aux séries de science-fiction qu’à l’idée classique de la montre-bijou que l’on porte pour sa beauté.

Des fabricants tentent de répondre à ce problème. Par exemple, le français Withings lance cet été une vraie montre d’horloger à aiguilles dotée de fonctions de communications. Mais en réalité, il s’agit plus de ce que l’on appelle un bracelet connecté pour surveiller son activité physique sans notification des appels ou des messages reçus.

On attend beaucoup de l’hypothétique montre connectée d’Apple qui nourrit de nombreux fantasmes. La marque à la pomme saura-t-elle trouver le point de convergence idéal entre utilité, beauté et praticité ? Réponse, peut-être, à la rentrée ?

(Montre connectée Moto 360 © Motorola)