Noblesse oblige, France info

Philae et Homère, les chiens de L’Elysée et de Matignon

Au programme de Noblesse oblige, la chronique people de France Info, la nouvelle passion de François Hollande et l’éminence grise de Manuel Valls. Mais d’abord, Brad Pitt renvoyé chez lui !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Philae, le premier bébé de l'Élysée. © Maxppp)

La fin d’année aura été difficile pour le couple glamour de Los Angeles. Angelina Jolie a dû rester en quarantaine à la maison à cause d’une méchante varicelle. Pas de promo pour son film. Angie a envoyé son mari et leurs six enfants  pour lancer Invincible (l'histoire du coureur olympique dont l'avion s'est écrasé en mer en 1942, en pleine Guerre Mondiale). Le film a bien démarré, dès la 1ère projection, le soir de Noël. 

Par contre, en Provence, les voisins du château de Miraval, propriété du couple hollywoodien, ne décolèrent pas d’avoir appris par la presse la noce des Brangelina, cet été. Le Provençal n’aime pas être snobé ! Alors, où est le problème ? Brad Pitt vient d’être retoqué comme juré dans un vrai procès. Il était pourtant confiant quand il s’est présenté devant la Cour criminelle de Los Angeles. Après des heures d’attente, les magistrats ont rapidement estimé que Mister Pitt ne pouvait pas remplir cette fonction. Il ne pourrait que distraire et perturber les procès à venir.

Un coup dur qu’a connu Madonna cet été devant cette même cour de Los Angeles !

 

François Hollande a reçu un chien pour Noël

Il s'agit premier bébé de l’Elysée ! Philae a deux mois et demi et marche à quatre pattes comme tous les bébés ! Le labrador a été offert par des anciens combattants français de Montréal. C’est une fille. Elle est noire. Philae a fait son entrée dans le monde par la grande porte, ce qui n’est pas le cas du chien de Manuel Valls. C’est même l’un des derniers secrets de la République. Homère voit tout, entend tout, mais ne dit rien. Les ministres le connaissent mais n’osent pas lui parler. Homère ne prend ses ordres qu’en haut lieu, d’abord auprès d’Anne Gravoin, puis de son mari, Manuel Valls. Quand le premier ministre lui intime "couché", Homère se pose sous ce qui fut le bureau de Léon Blum.

Son grand jeu, c’est d’animer les réunions interministérielles, trop sérieuses à son goût. On entend alors le son de ses clochettes, accrochées à son collier avec le médaillon du Service de protection des hautes personnalités (SPHP). Homère s’installe sur les tables en U. Effet garanti devant des ministres médusés. Homère entretient le suspense. Tout juste si son entourage accepte de révéler sa date de naissance : le 11 septembre 2001, le jour où des terroristes ont martyrisé New York et l’Amérique. Pas question non plus de taire son pedigree, dont il est si  fier : c’est un cairn terrier, une race très ancienne d'origine écossaise. Vous ne le verrez jamais en photo. Ne cherchez pas. Même Closer et Voici ont échoué. Homère signe l’échec total des paparazzis. 

(Philae, le premier bébé de l'Élysée. © Maxppp)