Mon info, France info

Mon info. Ces objets parfois insolites volés dans les hôtels

De la simple serviette au matelas, petit inventaire des objets qui disparaissent des hôtels.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un visiteur dans une chambre de l\'hôtel \"Ostel\" à Berlin, le 4 décembre 2012. (photo d\'illustration)
Un visiteur dans une chambre de l'hôtel "Ostel" à Berlin, le 4 décembre 2012. (photo d'illustration) (JENS KALAENE / DPA-ZENTRALBILD)

Que celui qui n'est jamais reparti de son séjour à l'hôtel avec un savon, un gel douche ou un stylo se jette la première pierre. Parfois, sans vraiment faire attention. Un quart des Français (26%) reconnaissent avoir emporté avec eux un petit souvenir, selon un sondage Harris Interactive pour le site Hotels.com. Et encore, on parle de ce qu'il est autorisé d'emporter, ce qui est périssable et qui finit de toute façon à la poubelle.

Des vols de lampes, de téléviseurs et de matelas

Mais la réalité ne s'arrête pas là. Le Figaro s'est intéressé à ce qui disparaissait des chambres d'hôtel, et qui, tout cumulé, représente des centaines ou des milliers d'euros de pertes. Sans surprise, ce qui disparaît le plus, c'est le linge, les serviettes, les peignoirs, et même des draps. 

Dans le classement des objets les plus volés, on retrouve aussi des télécommandes, des lampes, des téléphones, et même des téléviseurs et des matelas. Cela paraît fou d'arriver à sortir de l'hôtel avec une télévision ou un matelas, mais visiblement, cela arrive.

Une puce dans les serviettes

Un hôtelier raconte même au Figaro qu'un client était reparti avec la lunette des toilettes et un autre avec une aquarelle. Il avait mis un dessin de sa composition à la place. De plus en plus d'hôtels demandent donc un dépôt de garantie en cas de problème. Certains hôteliers iraient même jusqu'à coudre une puce dans les serviettes et les peignoirs. Sinon, le plus simple est encore de fixer les cintres et d'incruster les sèche-cheveux dans les murs.

Un visiteur dans une chambre de l\'hôtel \"Ostel\" à Berlin, le 4 décembre 2012. (photo d\'illustration)
Un visiteur dans une chambre de l'hôtel "Ostel" à Berlin, le 4 décembre 2012. (photo d'illustration) (JENS KALAENE / DPA-ZENTRALBILD)