Mômes trotteurs, France info

Mômes trotteurs. Balade street art à la Butte-aux-Cailles à Paris

Calie et Satine, dix ans, ont suivi une visite guidée à la découverte du street art à la Butte-aux-Cailles à Paris..

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Satine et Calie découvrent le quartier de la Butte aux Cailles et son street art, dans le 13ème arrondissement de Paris.
Satine et Calie découvrent le quartier de la Butte aux Cailles et son street art, dans le 13ème arrondissement de Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

L'agence Art kids Paris a pour ambition d'initier les enfants à l'art. Spécialistes en histoire de l'art, les guides proposent des visites pour les 5-15 ans. Chaque premier samedi du mois, Mélusine emmène les enfants explorer le quartier "trop peu connu" de la Buttes-aux-Cailles, "un musée à ciel ouvert". Elle décrypte les œuvres de street art sur les façades des immeubles, qui font référence à l'histoire et à la vie du quartier.

Satine et Calie dans le quartier de la Butte aux Cailles, dans le 13ème arrondissement à Paris.
Satine et Calie dans le quartier de la Butte aux Cailles, dans le 13ème arrondissement à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"L'art tu comprendras quand tu seras plus jeune !"

"Est-ce que vous savez pourquoi on appelle ce quartier la Butte-aux-Cailles?" demande d'abord Mélusine à Calie et Satine. "Rien à voir avec les oiseaux ! C'est tout simplement parce que ce lieu appartenait jadis à un certain Monsieur Caille. Et c'est un endroit très connu pour le street art."

Passage du Moulin-des-Prés, Calie remarque une oeuvre en noir et blanc représentant "une petite fille toute blottie contre une sorte de poteau. Je trouve ça très joli."

"Comment est-ce possible qu'une brebis ou une biche soit dans la mer ?" interroge Satine en scrutant une autre oeuvre. "Mais c'est un dessin, l'artiste peut faire ce qu'il veut !" souligne la guide amusée. "Et comment font les artistes pour créer des dessins aussi précis ?" enchaîne cette dernière. "Il y a peut-être différentes tailles de bombes", tente Calie. "Souvent, ils utilisent des pochoirs."

Quand soudain, Calie voit "un enfant fantôme qui rentre dans un mur." "L'artiste, qui fait ça, s'appelle Seth. Il peint souvent des enfants dans des univers un peu imaginaires. Là effectivement, c'est comme si l'enfant était en train de rentrer dans le mur."

Les deux "Mômes Trotteuses" ont aussi appris à reconnaître les oeuvres de Lady Bug "qui dessine en faisant plein de petits points."

Calie et Satine devant une oeuvre du street-arter, Seth.
Calie et Satine devant une oeuvre du street-arter, Seth. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Moi je n'ai pas trop aimé l'oeuvre où une grosse oreille sort du mur, mais c'est sympa parce qu'en bas il est écrit : passage sur écoute, ça c'était marrant", note Satine.

Satine et Calie, quartier de la Butte aux Cailles, à Paris.
Satine et Calie, quartier de la Butte aux Cailles, à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Il y a des arbres, de la végétation, et les rues sont pavées, c'est classe !"

L'occasion aussi de découvrir un quartier "aux allures de villages". À l'image du lotissement de la "Petite Alsace".

"Oh,c'est trop mignon !" lancent les soeurs jumelles. "Devant nous, il y a un jardin avec plein de petites maisons aux couleurs alternées rouge, vert, bleu...ça fait un peu maisons de ferme. On a l'impression qu'on n'est plus du tout dans Paris, c'est super calme. Il y a des arbres, de la végétation, et les rues sont pavées, c'est classe !"

Lotissement de la \"petite Alsace\" à la Butte aux Cailles, à Paris.
Lotissement de la "petite Alsace" à la Butte aux Cailles, à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Satine et Calie découvrent le quartier de la Butte aux Cailles et son street art, dans le 13ème arrondissement de Paris.
Satine et Calie découvrent le quartier de la Butte aux Cailles et son street art, dans le 13ème arrondissement de Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)