Modes de vie, France info

Un Grand Forum sur les violences faites aux femmes

Le 7 juin, Marie Claire organise un Grand Forum au Press Club de France de l'hôtel Pullman Paris Montparnasse, consacré aux violences sexuelles faites aux femmes. Pourquoi ce forum ? La réponse de Corine Goldberger, chef de rubrique société à Marie Claire.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est le deuxième Forum, après celui de l'année
dernière, consacré aux inégalités salariales femmes/hommes. Depuis plusieurs
mois, l'actualité a été émaillée de nombreuses affaires concernant des faits
d'agressions ou de harcèlement sexuel, de la part d'hommes en vue, l'affaire
DSK, étant la plus connue.
Il y a donc un certain temps que nous voulions
parler des violences sexuelles, du tabou qui les entoure, de la difficulté pour
les femmes, à être crues, à porter plainte, contre des hommes qui sont le plus
souvent des supérieurs hiérarchiques ou des hommes jouissant d'une forme de
pouvoir. C'est pourquoi, il est également difficile pour les victimes qui ont
eu le courage de porter plainte, d'être entendues par la justice et de
 gagner leur procès. Pour nous, il y a donc longtemps qu'il y avait
urgence à ce que Marie Claire participe à la mobilisation des femmes pour faire
reculer les violences sexuelles. 

Les chiffres que vous donnez dans votre dossier du numéro de
juillet, qui sort le 7 juin, le même jour que le Grand Forum,  sont
éloquents.
Chaque année, 75.000 femmes sont en effet victimes de viol, estimation basse, soit une femme violée toutes les deux heures, sur
lesquelles 5.000 femmes, soit 8% seulement des victimes portent plainte. Quant
aux agressions sexuelles, 25% d'entre elles sont
commises dans le cadre du travail. Et dans tous les milieux, des plus
populaires jusqu'aux bureaux feutrés de la haute administration. 

Il y a aussi une actualité : le Conseil Constitutionnel
a abrogé la loi contre le harcèlement sexuel. La ministre
des Droits des femmes, Madame Najat Vallaud-Belkacem, interviendra jeudi matin
lors du Grand Forum et dira sans doute quelques mots sur le nouveau
projet de loi sur lequel elle travaille avec la ministre de la Justice, Mme
Christiane Taubira. Il y a urgence parce qu'actuellement, toutes les procédures
en cours ont été annulées, et pour les harceleurs, c'est permis d'harceler !

Marie Claire publie aussi un
Manifeste, "Ensemble, brisons le tabou  des violences
sexuelles !"
Des femmes très diverses comme Laure Adler (écrivaine),
Françoise Laborde (membre du CSA), Clémentine Autain (femme politique), Flavie
Flament (animatrice radio) Claude Greff (ancienne secrétaire d'Etat à la
Famille),  Frédérique Hébrard (écrivaine,), Loana (animatrice
télé),   Eva Darlan (comédienne) et d'autres ont signé ce Manifeste,
pour dire "j'ai subi de la violence sexuelle". Le  but est de montrer l'exemple et de donner du
courage aux innombrables anonymes qui subissent elles aussi de la violence
sexuelle pour leur dire : "n'ayez pas honte", ne vous sentez pas
coupable, parlez, témoignez, portez plainte. Le deuxième but est aussi de demander
des mesures aux pouvoirs publics comme la formation initiale et continue de
tous les acteurs professionnels, police, justice, à la connaissance des
violences sexuelles, de leur impact psychologique, et les former aussi à
l'accueil des victimes.

Ce forum est ouvert au public et l'on peut s'inscrire, dans la limite des places
disponibles sur le site marieclaire.fr, en cliquant sur le bouton "Inscrivez-vous dès aujourd'hui".

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)